Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Artères souterraines de Warren Ellis

Warren Ellis
  E comme: Fell, tome 1 Snowtown
  Artères souterraines

Artères souterraines - Warren Ellis

Underground connections!
Note :

   Quand la première phrase d'un livre est la suivante :
   - J'ai ouvert les yeux pour voir le rat pisser dans mon mug.
   La question qui vient à l'esprit est: la moquette ou d'autres substances interdites, du whisky en intraveineuses? Car enfin c'est bizarre, un rat qui pisse dans un mug? Non, vous ne trouvez pas?
   
   Michael (Mike) McGill est un privé misérable, privé de boulot et donc de dessert, privé de tout en définitif même sa petite amie l'a quitté. Alors quand le chef de cabinet de la Maison Blanche lui offre un demi-million de dollars (et un ordinateur dernier cri) pour retrouver un livre, il a du mal à le croire (moi aussi d'ailleurs). Car bien évidement ce livre qu'il doit retrouver n'est pas une œuvre posthume de Barbara Cartland, ni un titre de San Antonio (l'auteur, pas la ville) en version gaélique, non bien sûr! Il s'agit ni plus ni moins d'une seconde version de la constitution américaine (une édition plus qu'originale, car écrite sur un parchemin très spécial, d'ailleurs est-il possible de nommer cela du parchemin?) qu'aurait offert en 1954 Richard Nixon (en échange de quelques faveurs que nous ne décrirons pas ici) à une chinoise de San-Francisco! Or plus rien ne tourne rond aux États-Unis depuis cette date, donc il est primordial de le retrouver!
   
   Alors il accepte, (et on le comprend) et trouve de l'aide en la personne de Trix (qui prépare une thèse sur «les expérience humaines auto-infligées»), les voilà partis à la quête du Graal, qui va être pleine d'embûches au pays de Bush, de kilomètres parcourus et de situations pour le moins étonnantes, on s'en doute (sinon, ce n'était pas la peine d'en faire un livre, ni même un fromage)!
   
   Au cours de leur périple, ils rencontreront (entre autres) des body builders gays, basés à Columbus, (qui tout le monde le sait est situé dans l'Ohio), adeptes d' injections diverses et variées qui lui mettent le marché (et la seringue) en main: une piqûre (dans un endroit que la pudeur n'interdit de nommer) contre une adresse!!! Et notre héros est transformé en star du porno, attributs taille XXXXL, bijoux de famille à faire pâlir la couronne d'Angleterre! Trix en tombe en pâmoison, et se dit en elle-même, j'aimerais être sa Trix, lui pense (enfin il essaye, le pauvre, vu son état!) ô Ma Trix. Elle, voyant la chose, un coin de son inconscient lui susurre: «Il n'y a que Mick qui m'aille», puis faisant fi de toute retenue, se dit: l'essayer, c'est (peut-être) l'adopter. Et de passer à l'acte!
   
   L'auteur plein de pudeur ou plus prosaïquement par crainte de la censure résume la nuit (et la chose) ainsi:
   « Si vous croyez vraiment que je vais vous raconter ma nuit avec Trix , vous avez un sérieux problème ».

   
   Mais bon revenons à la quête de ce fameux (et fumeux) manuscrit qui semble être entre les mains de la famille Roanocke, texans fortunés et sérieusement secoués de la cafetière. Mais le fils l'a donné à une prostituée, alors direction Las Vegas, où Trix et Mick espèrent toucher le gros lot (ou le Jack-Pot, version originale si vous préférez, je ne vais pas me formaliser pour cela). Puis direction Los Angeles et bien sûr pas pour y rencontrer des anges. Mais la roue (comme la roulette) tourne... Et tout cela pour récupérer un livre qui n'est peut-être même pas intéressant à lire!
   
   Les personnages nombreux sont des êtres pour employer une expression à la mode «Sexuellement différents» pour ne pas dire différents tout court! Une femme assise sur le trottoir qui écoute la circulation, des adorateurs de lézards qui fantasment en groupe dans un cinéma en regardant «Godzilla»; espèrent-ils que si on leur coupe la queue, celle-ci repoussera? Un ancien collègue de boulot, un peu particulier du nom de Bob Ajax, l'éponge et le récurent, deux en une version U.S.A. Un ex candidat à la Maison-Blanche, pour le moins givré (ce qui au Texas est, ou, peu ordinaire point de vue climat, ou très courant intellectuellement!), style famille très fin de race (bovine et pétrolifère!). Un tueur en série (71 ans) un peu procédurier qui veut faire un procès à la presse qui l'a surnommé «Le tueur puceau» lui le père de quatre enfants! Et qui se vante d'avoir tué plus de gens que Paris Hilton en a dépucelés! Je lui laisse l'entière responsabilité de ces considérations arithmétiques et graveleuses! Ensuite (et pour le même prix nous croisons des travesties prostitués dont le souteneur est avocat (marron bien sûr!), un détective privé on ne peut plus prétentieux. Etc, etc.
   
   C'est du délire organisé, mais très agréable, bien écrit, amusant mais pas que cela. Certains passages frisent (et même plus si affinités) le délire le plus complet, un repas au Texas par exemple est un coup à devenir végétarien!
   
   Une aventure littéraire que je ne regrette pas, une dose de lecture légère fait du bien, enfin pas de mal, suivant que l'on soit optimiste ou pessimiste et en ce moment je suis en période...
   
   
   Extraits :
   
   - Mike, tu as bu cinq verres et tu n'as même pas fait mine de vouloir me sauter.
   
   - Si vous voulez tout savoir, ça a été le seul truc intelligent que j'ai fait au cours de cette affaire.
   
   - J'ai une vie difficile. Ma copine m'a quitté pour une gouine transsexuelle avec des implants capillaires sur les seins.
   
   - « On aurait dû te raser. Tu as la touffe d'une actrice porno des années 70, princesse ».
   
   - Et comme je n'avais pas remis ma chemise en place, il dardait de mon fute comme un salamis transporté par un contrebandier incompétent.
   
   - Les deux trucs les plus dangereux au monde sont les riches et les fous. Les Roanoke sont riches comme Crésus et plus tarés qu'un bébé niqueur de serpents.
   
   - Le tiroir est plein de sexe-toys chrétiens! Je retire tout ce que j'ai dit. J'adore cet endroit.
   
   - C'est le sens américain de cette phrase. Ou alors, ce que vous voulez dire, c'est une Amérique où l'amour ne veut rien dire?
   
   - Vous êtes un vieux connard maléfique.
   
   - Ces derniers jours avaient fait de moi un détective plus efficace. Ou un criminel plus efficace, au choix.
   

   
   Titre original : Crooked Little Vein (2007)

critique par Eireann Yvon




* * *