Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Ados: Suite Scarlett de Maureen Johnson

Maureen Johnson
  Ados: Treize petites enveloppes bleues
  Ados: Suite Scarlett
  Ados: Une fille à la mer
  Ados: La dernière petite enveloppe bleue

Maureen Johnson est née à Philadelphie, en Pennsylvanie en 1973.Enfant, Maureen lisait sans arrêt, comme beaucoup de lecteurs qui finissent par écrire. Elle a étudié la dramaturgie et l'écriture romanesque à l'université de Columbia. Avant de pouvoir vivre de sa plume, elle a pratiqué bon nombre de petits boulots de New York à Londres en passant par Las Vegas. "13 Petites Enveloppes Bleues", son quatrième roman pour adolescents, est le premier publié en France. Elle vit à New York avec son mari.
(Source éditeur)

Ados: Suite Scarlett - Maureen Johnson

Auberge espagnole
Note :

   Présentation de l’éditeur
   
   “En plein cœur de New York, un hôtel qui fut grandiose, une famille comme on en rêverait, une fratrie d'adolescents qui s'adorent et s'exaspèrent, une pièce de théâtre à monter en cachette, un premier amour grisant et dans la suite Empire, une cliente aussi excentrique qu'envahissante.
   Scarlett ne regrettera pas d'être restée cet été ! Amours, gags, secrets, rivalités...Un roman chaleureux et drôle pour rire et rêver!»

   
   
   Commentaire

   
   J’avais entendu parler de ce roman il y a quelques mois et l’idée d’un hôtel rococo à New York m’avait interpellée. Et comme, étrangement, ce roman s’est retrouvé dans ma pile, je l’ai choisi pour un week-end à l’extérieur, ayant besoin de fraîcheur et de simplicité. Et ce roman léger-léger pour ados a bien rempli son rôle, même si j’ai eu un peu de mal à entrer dedans.
   
   Scarlett a 15 ans et sa famille tient tant bien que mal (bon, plutôt mal que bien, en fait) l’hôtel familial. Avec son frère et ses deux sœurs, ils forment un drôle de quatuor avec des personnalités bien différentes. Spencer, le frère aîné, veut être acteur et est un clown en puissance. Lola, belle, douce, parfaite, travaille dans une boutique chic pour aider la famille et passe le temps avec son petit ami riche. Marlene, enfant gâtée parce qu’elle a vécu des épreuves étant plus jeune, mène tout son petit monde à la baguette. Et les parents dans tout ça? Ils sont étrangement absents du roman mais sont avant tout dépassés par les événements.
   
   Et soudain arrive Mrs. Amberson, ancienne starlette globe-trotter qui connaît tout le monde mais qui manipule un peu tout le monde, à coups de carte de crédit et d’ordres donnés que personne n’ose questionner. On se rend vite compte qu’elle semble avoir des idées derrière la tête. Et l’histoire, c’est l’histoire d’un été, l’été où Scarlett aura ses premières responsabilités, où elle rencontrera un southern gentleman, où elle participera à une version particulière de Hamlet où joue son frère et où elle grandira un peu.
   
   La force du roman réside selon moi dans les interactions entre les personnages un peu fous et surtout dans celui de Spencer, le grand frère, un peu acrobate, qui se spécialise dans les dialogues comiques et parfois surréalistes. Même s’ils sont un peu caricaturaux, l’auteur a réussi à me les rendre réels, ces quatre frères et sœurs. C’est très frais, très New York, très léger, très théâtral. On vit au rythme de la production Hamlet (d’ailleurs les titres des chapitres sont souvent reliés à cette pièce), on s’évade un peu, on assiste à des mises en scène incroyables (all the world’s a stage… oups… pas la bonne pièce) et on a le goût d’aller se balader sur Times Square, même si les vrais New Yorkais n’y vont jamais, selon Scarlett!
   
   J’ai toutefois un petit bémol sur le personnage principal est un peu fade et ce n’est pas elle qui m’a le plus intéressée dans tout ça, que ce soit ses aventures ou son histoire d’amour. Elle observe, est souvent passive, et j’ai eu plus de mal à m’y attacher. Mais malgré tout, ça se lit tout seul et j’ai passé un bon moment! Et ah oui… la suite, "Au secours Scarlett", est dans ma prochaine commande. Je sais. Ne dites rien.

critique par Karine




* * *