Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Le mieux est l'ennemi du chien de Léon Rooke

Léon Rooke
  Le mieux est l'ennemi du chien

Le mieux est l'ennemi du chien - Léon Rooke

La voix de son Maître!
Note :

   J'ai découvert cet auteur né en Caroline du Nord, mais vivant au Canada depuis une trentaine d'années dans le recueil  "Toronto accidents de parcours*". Le titre évidement laisse craindre le pire, mais pourquoi pas?
   
   Dix-sept nouvelles, certaines aux titres évocateurs "Guide de la bonne épouse", "On joue au papa et à la maman?" "Ne me chante pas la sérénade, je ne te dirais pas la messe" ou encore "Le cheval de Lady Godiva", il parait qu'il avait bon dos ce brave animal, et que sa cavalière était fort belle, mais peu vêtue!
   
   Un chien qui a du chien, mais qui est court sur pattes, blanc de poils dans une luxueuse villa tout en marbre blanc, c'est une cause d'accident de la circulation intra-muros! C'est le mari qui a des bleus à l'âme et sur le corps!
   
   Quand on veut jouer à Papa et Maman, il n'est pas obligatoire de laisser traîner le couteau de boucher familial!
   
   La nouvelle "Le cœur en pâture" est un défilé de personnages, un facteur, un pasteur, Minnie l'organiste, Orson etc. ils ont tous à un moment ou un autre vu Cluey et Agnès, qui eux ont disparu!
   
   Un autre titre qui vaut son pesant de cacahuètes "Le roi du planning familial en Haute-Volta", imaginez un homme qui a perdu hier! Pense-t-il déjà à des lendemains qui chantent?
   Mais peut-on faire confiance à un calendrier?
   
   "Une fille unique" qui cherche son père, ce n'est pas toujours facile surtout quand on ne sait rien de lui et que les valises sont lourdes!
   
   Un teinturier pour chien frisant le ridicule et sombrant dans le cabotinage! Vee Beaverdeck et Violet Witherspoon sont des adeptes (occasionnels) de "Petits meurtres entres amies", pauvres maris fort marris et complètement refroidis!
   
   Les nouvelles "Péchés de jeunesse de la spécialiste mondiale de Heidegger" et "L'enfant bleu" font que vous ne regarderez plus votre four et votre congélateur de la même manière après la lecture!
   
   Un couple dans un tableau, un marchand ambulant déambulant avec un rouleau de tissu sur l'épaule. Le mari nommé Bingo qui à la naissance n'a pas touché le jackpot, ni en se mariant non plus d'ailleurs! Sa moitié Judy, qui se retrouve enceinte sur un simple clignement des yeux de son mari, le voisin rouquin lubrique et bien logé, c'est "La petite maison dans la prairie" du pauvre! Et trente ans plus tard...
   
   On croise Lady Di et la vieille Coolie, l'une a un malaise et l'autre se fait les ongles! Sarah parle aux chevaux et de "Sa structure tarifaire"?
   
   Un humour féroce et décapant! C'est jubilatoire et corrosif, j'aime beaucoup ce genre d'écriture, incisive et politiquement très incorrecte! Chacun a son opinion sur un événement. Prenons un exemple dans "Jolies images" :
   -Il y a la moins jolie image où l'on voit ma femme embrasser un autre homme. Mais ce n'est que mon point de vue. À ses yeux c'est certainement une jolie image.
   
Point de vue-Images du monde!
   
   Mais on trouve dans toutes ces nouvelles une analyse profonde du monde tel qu'il est! Tous les humains cherchent le bonheur, riches ou pauvres, mais tous ne le trouvent pas, certaines de ces histoires ont des fins très noires.
   
   
   Extraits :
   
   - Ils s'entendaient bien, Charmaine et Donald. Je veux dire, ils se respectaient, ils étaient amants, ils étaient potes. À la vérité, ils ne se voyaient pas tant que ça, sauf aux moments réservés à cet effet.
   
   - Je dis à Vee: "ton mamelon gauche pointe vers neuf heures, et ton mamelon droit vers trois heures. C'est ce que j'appelle de traviole".
   
   - Qui, pour ton dernier anniversaire, t' a offert les quatre-vingt trois volumes reliés de l'œuvre complète de ce foutu Heidegger, dont tu ne décolles jamais le nez.
   
   - Oui, bon, tu vas aimer ça. Non, dans ce jeu tu ne meurs pas, c'est moi qui meurs.
   
   - Mais il s'est avéré que la fille portait un écriteau "Vente interdite". Dommage.C'était joli sans elle, mais pas tout à fait pareil.
   
   - Bingo pensait avec un certain dégoût à l'argent qu'il fallait pour entretenir une femme comme elle, nettement plus difficile à dégrossir qu'un bout de bois.
   
   - Quand je vois cette bonne vieille Coolie souffler sur ses ongles, je lui pardonne aussitôt ses péchés, y compris le ton sur lequel elle me parle.
   
   - Nos vies sont banales, sans histoire: pas de quoi s'émouvoir.
   
   - Puis nous sommes allés au lit et ça a été exquis.
   
   - J'ai de la moustache comme Hitler. Je suis laide à faire peur. Aucune poitrine digne de ce nom.
   

   
   Titre original : Painting the dog (2001)

critique par Eireann Yvon




* * *