Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

L'Etrangleur d'Edimbourg de Ian Rankin

Ian Rankin
  Le jardin des pendus
  La colline des chagrins
  L'appel des morts
  Le carnet noir
  Cicatrices
  Exit music
  L'Etrangleur d'Edimbourg
  On ne réveille pas un chien endormi
  Portes ouvertes

Ian Rankin est un auteur écossais de romans policiers, de nouvelles et de romans d'espionnage. Il est également critique littéraire. Ses romans lui ont rapidement valu le succès.
Il est né en 1960 à Cardenden (petit village de Fife).
Il a vécu quelques années en France, dans le Périgord.

L'Etrangleur d'Edimbourg - Ian Rankin

Polar et brouillard écossais
Note :

   J'ai aidé l'inspecteur adjoint Rebus à résoudre une enquête car, il faut bien l'avouer, ce cher John avait bien besoin d'appui pour mettre ses idées au clair et retrouver l'assassin.
   
   Lorsque plusieurs fillettes sont retrouvées mortes à Edimbourg, la police n'a d'autre choix que de mobiliser une grande partie de ses effectifs pour résoudre l'affaire. Parallèlement à cette enquête éprouvante qui lui prend le plus clair de son temps, Rebus reçoit des lettres menaçantes, indiquant que "les indices sont partout" et accompagnées de nœuds et de croix. Compte tenu de ce que vous découvrirez plus tard, l'amnésie de Rebus ainsi que son incapacité à faire le lien entre ces envois (qui arrivent à chaque meurtre) et son affaire sont vraiment peu crédibles. Rebus est un inspecteur adjoint consternant, à qui je voulais sans cesse recommander de modérer sa consommation d'alcool, au risque de devoir supporter un inspecteur à deux doigts du coma éthylique au 4e tome.
   
   Mais on ne lit pas "L'Etrangleur d'Edimbourg" pour l'enquête ; il s'agit bien plus de goûter à l'ambiance, de se promener dans Edimbourg, que Rankin se plaît à décrire.
   "Edimbourg somnolait, comme elle somnolait depuis des siècles. On trouvait bien quelques fantômes dans les passages pavés et les cages d'escaliers tortueuses des immeubles d'Old Town. Mais c'étaient là des fantômes des Lumières, éduqués et respectueux. Pas le genre à surgir des ténèbres, une cordelette à la main." (p 52)
   
   Le trajet entre son appartement de Marchmont et la bibliothèque pouvait être une promenade des plus agréables, au cœur des plus beaux fleurons d'Edimbourg. Il traversa The Meadows, un vaste espace vert, avec en ligne de mire à l'horizon l'imposante forteresse grise et son drapeau qui flottait dans la bruine au-dessus des remparts. Il passa devant la Royal Infirmary, qui gardait la mémoire de tant de découvertes et d'illustres personnages, devant une partie de l'université et devant le cimetière de Greyfriars Kirk et sa petite statue de Bobby. Depuis combien d'années le petit chien veillait-il sur la tombe de son maître ? (p 266)

   
   Rebus est un lecteur lui aussi, d'où des allusions à quelques grands maîtres de la littérature, en particulier Dostoievski et "Crime et Châtiment".
   
   Ce roman assez court est très plaisant à lire, le personnage principal fort sympathique (même s'il vole des petits pains dans la rue, petit chenapan!) et si vous aimez le brouillard, le curry de provenance douteuse et la bière, vous serez dans votre élément! Mon seul regret concerne le style car, sans écrire à la truelle, Rankin ne se prive pas de petites phrases qui ont un certain air de cliché :
   "La bibliothèque sentait les vieux livres, l'humidité, le cuivre et la cire. Mais, dans ses narines, Rebus ne percevait qu'une seule odeur, l'odeur de l'affrontement, et jamais il ne s'en déferait." (p 270)
   

   Malgré quelques bémols, vous aurez compris que je renouvellerai l'expérience Rankin!
   
   
   Série Inspecteur John Rebus
   
   1. Knots and Crosses (1987) L'Étrangleur d'Édimbourg

   2. Hide and Seek (1991) Le Fond de l'enfer
   3. Tooth and Nail (1992) Rebus et le Loup-garou de Londres
   4. Strip Jack (1992) Piège pour un élu
   5. The Black Book (1993) Le Carnet noir
   6. Mortal Causes (1994) Causes mortelles
   7. Let it Bleed (1996) Ainsi saigne-t-il
   8. Black and Blue (1997) L'Ombre du tueur
   9. The Hanging Garden (1998) Le Jardin des pendus
   10. Dead Souls (1999) La Mort dans l'âme
   11. Set in Darkness (2000) Du fond des ténèbres
   12. The Falls (2001) La Colline des chagrins
   13. Resurrection Men (2002) Une dernière chance pour Rebus
   14. A Question of Blood (2003) Cicatrices
   15. Fleshmarket Close (2004) Fleshmarket Close
   16. The Naming of the Dead (2006) L'Appel des morts
   17. Exit Music (2007) Exit Music
   18. Standing in Another Man's Grave (2012) - Debout dans la tombe d'un autre
   19. Saints of the Shadow Bible (2013) On ne réveille pas un chien endormi
   20. Even Dogs in the Wild (2015)
   21. Rather Be the Devil (2016)
    ↓

critique par Lou




* * *



Début de série
Note :

    Ian Rankin est un auteur écossais spécialiste de la littérature policière dont j'ai lu quelques titres avant l'ouverture de mon blog. Il y eut notamment "La colline des chagrins" ou plus récemment "On ne réveille pas un chien endormi". Je lus aussi autrefois "L'étrangleur d'Edimbourg", premier volume publié en 1987.
   
    Pourquoi relire ce livre...? C'est une question, (...bonne, non car on s'en fiche un peu) et elle serait sans doute insoluble pour le fameux flic ténébreux de la série de livres écrits et mis en scène par Ian Rankin.
   
    John Rebus a tout de l'anti-héros: buveur de whisky, fumeur invétéré, peu respectueux de sa hiérarchie, c'est un personnage à part, solitaire, blessé par la vie. On lui connait un passe-temps: noyer ses sombres pensées dans les pubs d'Edimbourg. Ancien militaire des forces spéciales, les souvenirs de l'armée le hantent.
   
    Le livre commence par des enlèvements de petites filles. Deux, puis bientôt trois sont enlevées et tuées sauvagement par étranglement... Rebus est donc largement concerné par l'affaire puisque à chaque crime, il reçoit un message du tueur, à savoir une cordelette avec un nœud (d'où le véritable nom du roman "Knots and crosses"). L'assassin veut entrer en communication avec lui... mais pourquoi? Et pourquoi lui?
   
   Inutile d'en dire plus sinon que le lien est probablement lié au passé de John Rebus. On cherche à lui faire payer quelque chose surtout que la quatrième victime n'est autre que sa... mais déjà, j'en ai trop dit.
   
    Mettant en place (peut-être sans le savoir vraiment), les pièces récurrentes d'une série à venir, l'écrivain présente également d'autres personnages: à commencer par le frère de Rebus, Michael Rebus qui est un hypnotiseur assez connu; le coéquipier de Rebus, Jack Morton; la policière chargée de la communication avec la Presse et avec qui il a une liaison, Gill Templer et le journaliste Jim Stevens qui lui, a repéré un drôle de trafic de la part du frère de Rebus. Tous ces personnages gravitent autour du héros et de l'intrigue mais sans être véritablement essentiels.
   
    Parallèlement à cette trame et à l'enquête menée, Ian Rankin nous fait part de son lien avec sa ville Edimbourg, même si les lieux sont présentés succinctement. On trouve dans ce roman de rapides descriptions des quartiers et de la misère d'Ecosse, loin des zones touristiques de la ville.
   
    Un bon roman pour entamer la série des Rebus avec une intrigue intéressante -jusqu'où va aller le sérial killer?-, un mobile très en lien avec notre héros, une ambiance réaliste assez noire. Peut-être est-ce un peu court et trop d'entrées à la périphérie du héros sont présentées sans être développées: la personnalité de Rebus est très détaillée mais finalement, il n'agit pas beaucoup dans la résolution de l'affaire.
   
    "L'étrangleur d'Edimbourg" entame la série des Rebus avec réussite; naturellement, c'est un peu comme un premier album d'un groupe de rock qui cherche son style, ça manque un peu de matière mais laisse augurer d'un bel avenir. A lire une fois, mais peut-être pas deux comme je l'ai fait !

critique par Laugo2




* * *