Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Désir de Mort de Joseph Sheridan Le Fanu

Joseph Sheridan Le Fanu
  Les Mystères de Morley Court
  Comment ma cousine a été assassinée
  Carmilla
  Désir de Mort

Sheridan Le Fanu (28 août 1814- 10 février 1873) est un écrivain irlandais de littérature fantastique.
On trouve une des nouvelles de S. Le Fanu dans le recueil "Les Fantômes des Victoriens" .

Désir de Mort - Joseph Sheridan Le Fanu

Aveuglement et pur gâchis
Note :

   Imaginez une jeune fille de bonne famille, Ethel Ware, vivant dans un domaine isolé avec pour seule compagnie sa gouvernante. Songez ensuite à un naufrage, qui mettra sur son chemin un jeune homme sombre au tempérament orageux. Ajoutez à cela une gouvernante un peu mystérieuse, la mort d'une jeune sœur et l'apparition de plusieurs personnages louches dans les environs, et vous aurez une bonne idée des 100 premières pages de "Désir de Mort" de Le Fanu, qui prend un certain temps à camper ses personnages dans ce roman. Je l'avoue, j'ai d'abord eu quelques difficultés à me laisser emporter par l'histoire, ce qui n'était pas pour me plaire sachant que c'est un auteur que j'apprécie beaucoup.
   
   Heureusement, et c'est là que je reconnais bien mon cher Le Fanu, le roman prend un nouvel élan lorsque, arrivée à l'âge de faire son entrée dans le monde, Ethel gagne Londres et retrouve ses parents, qui daignent enfin s'occuper d'elle. S'ensuivent de très nombreuses péripéties, que je ne voudrais pas dévoiler de peur de vous gâcher le plaisir. Sachez que ce roman dense regorge de sombres machinations, d'héritages menacés, de dettes accablantes, de "papistes" dans l'ensemble franchement fourbes. Avec un peu de chantage, un soupçon d'amour, une bonne dose de traîtrise, quelques voyages et quelques crimes, nous avons là un roman populaire très sympathique, bien qu'assez différent des autres textes de Le Fanu que je connais déjà. Un récit particulièrement sombre, qui commence mal, qui finit assez mal également, dans la plus grande solitude. La pauvre Ethel ne peut se fier qu'à peu de gens dans le monde sordide et mesquin dans lequel elle évolue!
   
   Ce n'est pas un coup de cœur mais une lecture très agréable. Passé le premier tiers j'ai dévoré "Désir de Mort", j'ai enragé, espéré, souffert avec l'héroïne, plus que je ne l'avais fait depuis longtemps! Et quoi qu'il arrive, si vous n'avez pas encore lu cet écrivain, je ne peux que vous recommander ses textes!
   
   
   Titre original : Willing to die - 1873

critique par Lou




* * *