Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Soirée sushi de Eliette Abécassis

Eliette Abécassis
  Un heureux événement
  Clandestin
  La répudiée
  Le corset invisible
  Une affaire conjugale
  Soirée sushi
  Et te voici permise à tout homme
  Un secret du docteur Freud

Éliette Abécassis est une écrivaine française, née en 1969 à Strasbourg.

Soirée sushi - Eliette Abécassis

Chik-lit, pas plus
Note :

   (Dieu que cette couverture est laide.)
   
   Trois copines (dont j'ai déjà oublié les prénoms) se retrouvent pour une soirée sushis: elles sont célibataires, divorcées et/ou fraîchement larguées, ce qui fait des hommes une conversation de choix pour accompagner le saumon cru et le wasabi.
   
   Je ne lis pas souvent de romans de chik-lit, chers happy few, je préfère la bonne vieille romance en jupons à l'américaine (je suis comme ça, old fashioned), mais ce roman était déjà dans le Reader que m'a prêté Caroline et comme la curiosité a déjà eu ma peau il y a belle lurette, je n'ai pas résisté, ayant lu ici et là des avis fort élogieux sur ce petit roman.
   
   Hélas pour moi, pas de miracle: entre l'absence d'histoire (l'héroïne dont le prénom va peut-être me revenir d'ici la fin de ce billet se rend compte qu'elle est forte aussi toute seule même si elle aimerait bien rencontrer de nouveau un homme avec qui partager sa vie de maman solo, la copino-voisine esthéticienne redécouvre les vertus de l'amour maternel et la copine astrologue celles de l'épanouissement personnel) et les clichés égrenés comme autant de perles de sagesse tibétaine (ouais, d'abord, peut-être que vous aussi, les filles, vous avez des défauts et que ce n'est pas que la faute des hommes s'ils se comportent comme des porcs en rut) (trois poncifs et demi ont été violemment maltraités dans cette parenthèse, j'en suis navrée), je n'ai fini ce roman que parce qu'il est très court, en regrettant tout de même qu'Agnès Abécassis (qui, je le sais, se contrefiche de mon opinion, ce qui ne va pas m'empêcher de la donner) ne mette pas son sens de l'humour (car elle en a, oui, parfois quelques phrases font mouche) au service de quelque chose de plus consistant que ces quelques makis (oui, je sais, elle est facile).

critique par Fashion




* * *