Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

L'Évangile selon Francy de Amanda Lind

Amanda Lind
  L'Évangile selon Francy

L'Évangile selon Francy - Amanda Lind

Parfaitement désolant
Note :

   Rentrée littéraire 2011
   
   
   Dès les premières pages, Francy, une jeune femme de 35 ans devient maman d’une petite Belle. Elle a déjà un fils, Adrian. Elle vit à Stockholm où elle est entourée d’amis très dévoués dont la Petite Marie qui la protège.
   A la page 213, soit au milieu du récit, sa situation familiale change du tout au tout à la suite de la trahison de son mari avec Natacha, la nounou adorée de son fils.
   «Ton père est à la rue, pensa Francy. Notre maison n’est plus la sienne. Natacha erre dans son pays natal; ses affaires seront jetées dans une décharge, et tu n’entendras plus jamais parler d’elle.»

   Naturellement, elle stresse, maigrit, souffre de brûlures d’estomac et a de terribles crises d’angoisse, alors comme beaucoup dans ce cas elle se réfugie chez ses parents.   «Maman, console-moi, tiens-moi la main et dis-moi que tout va s’arranger. Laisse-moi poser la tête sur tes genoux et chante-moi quelque chose. … Où dois-je me diriger à présent, maman? A qui faire confiance?»
   Tableau de famille idyllique!
   Histoire des plus banales aussi désormais!
   Seulement voilà, Francy n’est pas une faible femme. C’est le chef de la mafia de Stockholm et sa famille a gagné son argent et acquis son pouvoir avec «l’argent de la came, les armes, les filles» …
    Tous ceux qui l’entourent sont des assassins en puissance, des drogués, des pervers, des fous furieux, des mafieux. La Petite Marie est "une ex-prostituée, toxico en mal de maternité", tueuse à ses heures. Les cadavres s’amoncellent derrière Francy. Quelqu’un veut prendre sa place. Elle sait qu’un traître fait partie de son entourage. Elle en arrive à douter de tout le monde et surtout de sa propre famille, même de son fils.
   
   Elle vit alors son propre chemin de croix, découvre les pires vérités comme il se doit, se crée son propre évangile, monte au Golgotha dans un mélange extravagant des meilleurs sentiments et des pires malversations et tortures.  Cruauté, avidité, remords se succèdent toujours plus forts, dans une spirale infernale, entre enfer et paradis, jusqu’à l’ascension ultime vers une purification, et pourquoi pas,  ne sanctification improbable mais toujours possible.
   
   Tout ça est peut-être bien joliment ficelé mais je n’y ai pas cru une seule seconde à cette histoire de ménagère-mégère-mafieuse avérée de la pire espèce! Heureusement car toute cette histoire m'a semblé parfaitement désolante. 

critique par Mango




* * *