Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Dès 04 ans: Deux oiseaux de Éric Battut

Éric Battut
  Dès 03 ans: Rouge Matou
  Dès 04 ans: Deux oiseaux
  Dès 06 ans: Le Roi qui demandait la lune
  Dès 06 ans: Quelle drôle d’idée la guerre

Dès 04 ans: Deux oiseaux - Éric Battut

Esquisse économe
Note :

   Nous retrouvons ici ce à quoi l'on s'attend habituellement avec Eric Battut: une grande économie de moyens mise au service de la figuration de vastes paysages. Ici, un lavis de gris nous fait aussi bien le ciel d'hiver que la terre froide, humide, de cette saison difficile pour les oiseaux. Dessins très simplifiés donc, mais évocateurs, déjà rien que par leurs couleurs et textures.
   
   Les oiseaux, ils sont là: deux coups de pinceau noir, une touche de rouge et les voilà, sur une branche ou en plein vol.
   
   Ou plutôt, en voilà un d'abord, il est seul et l'hiver arrive qui, comme on vient de le dire n'est pas une saison riante pour les êtres de plumes et l'on sent bien que notre oiseau est triste, découragé, pessimiste quant à son avenir. Arrive un second oiseau qui, d'esprit pratique, entreprend de lui apprendre tout ce qu'il faut savoir pour se débrouiller dans la vie: se nourrir, s'abriter, construire son nid etc. Mais au printemps, le second oiseau s'en va et le premier se retrouve seul comme il était au début de l'histoire.
   
   Comme il était au début de l'histoire? Non, pas du tout, car bien plus riche de tout ce qu'il a appris si bien que maintenant, il se sent capable de se débrouiller seul, voire peut-être même un jour transmettre son savoir-faire à autrui, et c'est d'une aile optimiste qu'il prend cette fois son essor.
   
   A l'économie de moyens mis en œuvre dans les dessin répond la grande sobriété des textes: 3-4 lignes par double page. Il y a beaucoup à deviner, supposer, discuter etc.
   
   Alors peut-être un livre sur la transmission des savoirs, sur le façon dont elle se fait et sur le bénéfice que l'on en tire.
   Un livre sur les séparations aussi. Ceux qui ne sont plus auprès de nous n'ont pas totalement disparu puisque nous en conservons en nous des souvenirs, parfois très importants, et plutôt que de se perdre en regrets, prendre les choses comme elles sont et considérer que chacun va de l'avant.
   
   Un bon livre pour enfant bien que je regrette un peu pour ma part cette «économie de moyens» trop systématique. Mais on se rattrapera sur un autre album. Chez Eric Battut, c'est plutôt l'idée qui compte.

critique par Sibylline




* * *