Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Code Salamandre de Samuel Delage

Samuel Delage
  Code Salamandre
  Cabale Pyramidion

Né le 4 juin 1978 à Angers, Samuel Delage, est auteur de romans et ingénieur.

Code Salamandre - Samuel Delage

Polar Renaissance
Note :

   Comment décrire ce livre? Décrit comme thriller, et forcément comparé au Da Vinci Code, il ne peut se résumer ainsi!
   
   Deux personnages Yvan Sauvage (le quadra commissaire priseur) et Marion Evans (la jeune étudiante) mettent à profit leur expertise dans une quête. Un vieil ami d’Yvan meurt en laissant derrière lui un dossier, le travail de toute une vie. Travail hélas inachevé qui doit mener à un trésor historique. Yvan se saisit de cet héritage et décide d’œuvrer pour exaucer les vœux du défunt.
   
   Marion, jeune fille tourmentée, mal à l’aise dans ses relations avec les hommes, se voue aussi à ces recherches. Elle y trouve dans Yvan un partenaire et, on s’en doute, pas uniquement pour le travail.
   
   Tel Indiana Jones, Yvan trouve dans différents lieux de l’histoire de France les indices du Code Salamandre. Tout cela devient un jeu de pistes où il devient difficile de faire la part entre une invention de l’auteur et un travail de recherche. Car les éléments décrits, châteaux ou églises, existent. Car les codes ou messages y sont réellement présents.
   
   J’imagine le travail de titan pour réunir tous ces éléments. Puis tout le travail pour articuler toutes les pièces entre elles!
   
   En plus de cette aventure au cœur de la Renaissance, le roman est aussi un polar. Un tueur en série rode, espionne. Qui est-il? Quel est son lien avec les recherches d’Yvan? On ne le sait que dans les derniers chapitres. Le final m’a donné une claque! Le genre de dénouement où vous pensez  «l’auteur m’a bien eu!». Non, je n’avais pas deviné le coupable avant!
   
   J’ai aussi apprécié la profondeur donnée aux protagonistes, notamment celui de Marion. Sans doute mon personnage préféré, une enfant bourgeoise, torturée et un poil rebelle. Le prochain opus a intérêt à la faire apparaître à travers ses lignes.
   ↓

critique par Olivier Michael Kim




* * *



Passionnante aventure historique
Note :

   Yvan Sauvage est un commissaire-priseur, à peine divorcé, qui emménage dans un petit appartement parisien avec pour toute voisine une vieille dame très curieuse. Il vient de réaliser l’une des ventes les plus courues de l’année dans la grande salle des enchères de Christie’s, en adjugeant des pièces rares ayant appartenu à la dernière lignée royale française. Il y rencontre deux personnages importants, son ami de l’école du Louvre, Henri Dumont, et le professeur Faure, un de leurs enseignants qui avant de mourir, à la suite d’un malaise survenu ce jour-là, lui confie un secret prodigieux ainsi qu’un code menant à l’un des trésors les mieux gardés du règne de François Ier, le code Salamandre.
   Marion, une des étudiantes d’Yvan à la Sorbonne, se joint à lui pour l’aider à résoudre cette énigme très périlleuse qui consiste surtout à décrypter les messages codés des grands châteaux royaux, édifiés par les architectes de la Renaissance, dont Léonard de Vinci.
   Ils découvrent et expérimentent la cartographie secrète mais très précise qui relie certains lieux importants de l’époque susceptibles de leur révéler de grands secrets.
   Rien ne leur fait peur tant ils sont passionnés par leurs découvertes et ils ne se rendent pas compte des dangers qui les guettent, en particulier la présence d’un serial killer qui s’attaque aux très jeunes filles de la région et qui, ayant repéré la jeune Marion, ne pense plus qu’à la capturer et à l’étrangler comme tant d’autres avant elle...
   
   
   Cette lecture m’a suffisamment intéressée pour que je la termine très rapidement, en une seule soirée, tant l’histoire des énigmes à décrypter m’a plu et tant le style de l’auteur va droit au but sans digressions ni fioritures, neutre mais efficace.
   
   Pour être sincère, ce n’est ni l’intrigue policière ni la présence du tueur psychopathe qui m’a passionnée, je n’y ai vu qu’un prétexte pour introduire l’essentiel, le véritable cœur du récit qui donne le titre au roman, cette enquête passionnée et passionnante des secrets royaux d’une époque particulièrement créatrice dans tous les domaines. C’est cet aspect-là que j’ai surtout aimé, sachant que l’auteur a pris soin de ne donner que des précisions exactes concernant ces énigmes.
   A la fin de son livre, il remercie d’ailleurs Didier Coilhac pour ses ouvrages: "Le Secret de François Premier" et "Léonard de Vinci décrypté"
   "Il y a trois châteaux de Chambord : le réel, l’imaginaire et le symbolique. La majorité des esprits s’arrête aux limites du réel. En se laissant pénétrer par l’Histoire, les portes de l’imaginaire s’ouvrent. Puis, par degrés, on accède à la valeur symbolique."

   La salamandre, le chiffre 8, le carré de Polybe, la suite de Fibonacci…
   
   "La science avait toujours été en lutte avec la religion. Le codage et la cabale étaient des moyens d’expression et de partage d’informations entre initiés qui souhaitaient se soustraire à la censure de l’Inquisition. Les souverains d’alors pouvaient être tentés d’asseoir leur autorité en invoquant l’ordre divin, mais aussi en contrôlant les sciences occultes et ésotériques et en s’assurant du concours de leurs adeptes."

   
   Rentrée littéraire 2011

critique par Mango




* * *