Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

G comme: Virginia Woolf de Michèle Gazier

Michèle Gazier
  G comme: Virginia Woolf
  Noir et Or

G comme: Virginia Woolf - Michèle Gazier

Virginia Woolf en images
Note :

   Dessinateur Bernard Ciccolini
   
   
   Je viens de passer un moment en compagnie de Virginia Woolf, à travers un album publié récemment dans la collection Grands Destins de femmes. Un album ambitieux puisqu'il propose, en quelques 90 pages, de retracer le destin de cette immense romancière dont l'histoire continue de fasciner aujourd'hui.
   
   Il m'a fallu un petit temps d'adaptation pour apprécier le dessin qui, finalement, me semble bien se prêter au sujet et sert le récit par sa précision et ses très belles couleurs, empreintes d'une certaine mélancolie. Pourtant, malgré les souffrances de la jeune Virginia puis ses dépressions, l'album se veut objectif et vise aussi à retranscrire “un élan vital, une force que démentaient volontiers son trop inquiet mari et son neveu, Quentin Bell” (cf avant-propos). L'album retrace ainsi le parcours de Virginia: sa grande famille recomposée, le clan Stephen composé de Vanessa, Adrian, Thoby et Virginia, puis le décès des parents et de Thoby, mais aussi George, le demi-frère ayant abusé d'elle et de sa sœur Vanessa (ce que je ne savais pas, connaissant encore mal la biographie de Virginia Woolf). Puis vient le mariage de sa sœur Vanessa et, suite à la pression familiale, le mariage de Virginia avec Leonard Woolf, qui sera davantage un ami et un complice littéraire (l'écrivain ayant d'abord éconduit son ami Lytton Strachey, auteur des Eminent Victorians et d'une biographie de la reine Victoria qui mérite le détour).
   
   Outre les principaux événements de la vie de Woolf, cet album choisit d'attirer notre attention sur des faits plus mineurs et pourtant révélateurs de la personnalité de Virginia et de son cadre de vie. Ainsi, on apprend que pour visiter “le vaisseau le plus moderne et le plus secret d'Angleterre”, Virginia et ses proches s'étaient déguisés de façon à se faire passer pour l'empereur d'Abyssinie et sa suite... ruse qui opéra! Si j'ai trouvé cet épisode particulièrement délicieux, d'autres éléments m'ont paru eux aussi très intéressants, telle l'évocation du féminisme engagé de Virginia (qui outre ses discours et textes bien connus, débute lorsqu'adolescente elle regrette de ne pas pouvoir se rendre à l'école comme ses frères), la publication de ses romans (qui finalement n'est pas au cœur du récit), ses relations avec l'exquise Vita Sackville-West... L'illustration sert à point nommé le récit, parfois par de jolis clins d’œil, telle cette toile peinte par Vanessa (p 25).
   
   Un très joli album pour tous ceux qui souhaitent découvrir le célèbre auteur et, pour ceux qui l'apprécient déjà, un beau cadeau à lire et relire avec plaisir. Un album qui m'a par ailleurs donné envie de lire les biographies de Woolf en attente dans ma bibliothèque!

critique par Lou




* * *