Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Quién es? de Sébastien Doubinsky

Sébastien Doubinsky
  Quién es?

Quién es? - Sébastien Doubinsky

Billy the Kid parlait espagnol
Note :

   
   "Quién es?": titre reprenant les deux derniers mots prononcé par Billy The Kid avant de recevoir une balle en plein cœur.
   Je trouve que "Quién es?" est un livre remarquablement construit, écrit et pensé.
   Ça c'est un fait, ce petit roman est formidablement bien écrit utilisant au mieux la richesse et la beauté de la langue française.
   Cependant, je ne peux affirmer que "Quién es?" est une pépite et ce, pour deux principales raisons:
   
   - La lecture avait pourtant bien commencé. Entraînée par l'impeccable écriture et la richesse des idées soulevées, je n'étais pas insensible à la grande liberté que Sébastien Doubinsky s'est offerte avec la ponctuation et la forme stylistique (utilisant les tirets à profusion pour suivre le cours des pensées de Billy). Néanmoins le choix de l'auteur, à savoir de très nombreuses digressions pour exposer les faits, a freiné très nettement mon enthousiasme (arrivée au 2/3 du livre). Bizarrement ce qui allégeait la lecture et en accélérait le rythme au commencement est devenu pesant. Et j'en reviens à une idée que j'ai souvent eu en littérature: le mieux est l'ennemi du bien.
   Si ce livre avait été plus long, pas sûr que je l'aurais terminé (pas sûr non plus que l'auteur aurait fait un tel choix de construction s'il avait décidé d'y mettre plus de pages, enfin je l'espère).
   
   - Tout au long de la lecture j'ai senti, non pas le poids des pensée de Billy The Kid mais bien celles de Sébastien Doubinsky. Terrible sensation de dichotomie, qui m'a fait regarder Billy comme un simple faire-valoir, un réceptacle pour diffuser les réflexions de Sébastien. Réflexions extrêmement judicieuses et très intéressantes mais que j'ai eu beaucoup de mal à placer dans la tête de Billy The Kid car le Billy de Sébastien Doubinsly semble être le fils naturel de Sénèque et d'Emile Cioran!
   
   Nous savons tous que Sénèque et Cioran n'auraient pu avoir un fils puisque 1915 ans les séparent (entre autres inconvénients... d'être nés - oui je sais, elle est bien lourde celle-là ) mais s'ils avaient pu se retrouver, s'aimer etc. ils auraient eu un gamin comme ce Billy The Kid, un gosse d'une vingtaine d'année, s'interrogeant sur le temps et son utilisation, le concept de liberté, celui du choix, celui du hasard ou de la destinée, celui de l'Autre dans toute sa complexité, sur la force des mots, leur pouvoir.
   Bref, autant de réflexions très captivantes que j'ai eu beaucoup mal à placer dans le cerveau d'un voleur de chevaux ayant à peine dépassé la puberté.
   
   C'est l'écueil que je redoutais après avoir lu les billets sur le Net, écueil que Sébastien Doubinsky avait réussi à m'éviter durant les 70 premières pages, dû à sa parfaite maîtrise de la langue et une construction narrative ménageant plutôt bien le suspense.
   Dommage...

critique par Cogito




* * *