Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

P comme: Pachyderme de Frédérik Peeters

Frédérik Peeters
  P comme: Pachyderme

P comme: Pachyderme - Frédérik Peeters

Vous serez surpris
Note :

   La BD que j’ai choisie pour ce mercredi est un one shot, un album de 90 pages au nom énigmatique: "Pachyderme" et au dessin de couverture tout aussi troublant mais qui résume bien l’histoire, ce dont on ne se rend compte qu’à la fin! Une jeune femme tombe à la renverse sur une route déserte se perdant dans un horizon bleu infini. On ne peut qu’admirer ses belles bottines 1900, très sexy.
   
   Un seul récit, classique en apparence, avec un début et une fin mais qui présente de brusques bouffées de fantastique pur et dur, naturellement très déconcertant. Que cherche exactement cette jeune femme, Carice, qui fait de bien étranges découvertes, à commencer par le pachyderme du début qui provoque un monstrueux embouteillage dans la forêt menant à l’hôpital où l’attend son mari gravement blessé? L’auteur avoue avoir déroulé son histoire à l’envers, la fin étant le vrai début en réalité. 
   
   Un lieu précis: un grand hôpital de Genève et ses environs avec ce qu’il faut de médecins, d’infirmiers, de malades et de visiteurs pour donner l’illusion de la réalité mais tous ont des comportements étranges, hors normes, comme cet inquiétant chirurgien qui se rêve chanteur d’opéra après chaque opération mais qui se révèle également le voleur des dents en or de ses patients.
   
   Une époque: celle des années cinquante avec ses relents de guerre froide, ses espions anti communistes, ses nazis reconvertis et le début de l’émancipation des femmes occidentales. 
   
   
   L’héroïne est Carice, la jeune femme qui cherche son mari dans un grand hôpital sans pouvoir le retrouver. Elle fait de nombreuses rencontres qui entravent sa recherche. La plus étrange est sa confrontation avec elle-même devenue une très vieille femme qui lui donne des conseils avant de disparaître. Par ailleurs des fœtus ont une tendance fâcheuse à se multiplier autour d’elle. Il est vrai qu’elle voudrait devenir mère!
   
   Et ainsi de suite! On a cité Kipling, Hergé, David Lynch, Bunuel comme références à cette BD. Pour ma part,je dois reconnaître qu’après avoir été bien déstabilisée au début, j’ai fini par beaucoup aimer cet album en grande partie grâce aux dessins qui sont étonnamment précis et suggestifs. Pour une fois ce sont les images qui m’ont entraînée et convaincue. Elles m’ont vraiment servi de guide pour deviner les dessous de cette histoire si étrange en apparence mais qui se révèle d’une grande simplicité a posteriori. 
   
   J’ai beaucoup aimé!

critique par Mango




* * *