Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Neuf mois dans la vie d'une femme de Astrid Veillon

Astrid Veillon
  Neuf mois dans la vie d'une femme

Neuf mois dans la vie d'une femme - Astrid Veillon

Ils sont devenus fous!
Note :

   Je n'en peux plus!
   L'histoire du père de machin, l'histoire du frère de machin, l'histoire de machin! ASSEZ!
   Le père violeur, la mère absente, le père disparu, le frère machiavélique, l'enfant partit trop tôt, la grand-mère éblouissante, la mère si bonne, la sœur qu'on jalousait! ASSEZ!
   Je n'en peux plus!
   Les éditeurs ont totalement perdu la boule! Ils s'échinent à éditer puis à promouvoir le "journal intime", le "livre des souvenirs" de gens connus ou pas et tout le monde sans sourciller appelle cela des "romans", des "livres"!
   Où sont les écrivains qui offrent à leurs lecteurs un roman sorti de leur IMAGINAIRE!!!
   Où sont les conteurs?
   
   Pitié! Pitié, vous qui vous apprêtez à raconter votre histoire : ON S'EN FOUT!
   La seule qui a réussi à raconter sa vie par le menu tout en passionnant des millions de lectrices et de lecteurs (et oui!) c'est Martine (de Gilbert Delahaye)! Mais y avait de très belles illustrations... (de Marcel Marlier).
   
   Les gens qui lisent veulent RÊVER, S'ÉVADER! JK Rowling ne me contredira pas... Alexandre Dumas non plus!
   La tendance à se raconter, à tout raconter (de la première tétée à la dernière diarrhée) est telle que chez Calmann-Lévy qui faisait déjà fort dans ce type de lecture dégoulinante et inintéressante, figurez-vous que René Guitton qui désirait savoir si l'actrice Astrid Veillon avait des idées de second roman (après l'inoubliable "Pourras-tu me pardonner?" paru chez Plon en 2008 - question à laquelle je réponds "Je ne crois pas"), bref, René Guitton (cela dit en passant vous noterez que même René se demande si Astrid Veillon, promotionnée auteur, a une quelconque idée du second roman qu'elle aimerait écrire. Pas du 10ème roman... Non! Dès le second déjà il pose la question!)
   BREF, René Guitton apprenant qu'Astrid Veillon tient un journal de bord de sa grossesse n'hésite pas et lui lance : "Banco!".
   BANCO?
   Oui Banco! Le second "roman" sera le journal de bord des 9 neuf mois de grossesse d'Astrid Veillon!
   
   Ehhhhhhhhhhhhh! RENÉ? T'as perdu la boule?
   Parce que le truc dingue c'est qu'il l'a fait!!! Il a osé, René, éditer pour de vrai les 9 mois de grossesse d'Astrid Veillon pour 16 €!
   Quand on pense que "24h dans la vie d'une femme" de Stefan Zweig coute 4€... 4 fois moins cher! 270 fois plus court, et sans comparaison aucune pour le talent.
   
   René? Eh Oh? René!? On s'en tape René!
   Mais quel éditeur, sobre et contrôlé négatif à toute substance psychoactive, peut imaginer que la grossesse d'Astrid Veillon mérite de devenir un livre???
   Le pire c'est que René à l'air très sérieux dans la vie!
   Je n'y comprends plus rien... C'est la Bérézina à Paris.
   Attention, la liquéfaction de cerveau guette! Vous ne pourrez pas dire que vous ne saviez pas.

critique par Cogito




* * *