Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Le livre de mon père de Urs Widmer

Urs Widmer
  Le livre de mon père
  Top Dogs

Urs Widmer est un écrivain suisse né en 1938, et mort en 2014.

Le livre de mon père - Urs Widmer

Helvète underground
Note :

    Bon, maintenant soyons sérieux. . . "Le livre de mon père" est l'histoire d'un alpiniste myope amoureux d'une sirène sur les rives d'un lac suisse. Ah mais non vous m'induisez en erreur. J'admets qu'avec un titre pareil mon article méritait ces plaisanteries de garçon de bain. Il y a bien un lac suisse malgré tout...
   
    Dans ce canton rural de la Suisse de l'immédiate avant-guerre la tradition veut que les cercueils soient fabriqués dès la naissance. Urs Widmer conte ainsi la vie de son père, né d'une famille paysanne des hauteurs alémaniques en remplissant à sa manière le livre blanc que chaque enfant reçoit à douze ans. Son père, omniprésent tout au long du récit, professeur passionné de littérature française et proche des milieux bohèmes et artistes, apparaît comme protéiforme, intellectuel et charnel, travailleur forcené qui n'a de cesse de faire connaître les auteurs. Un bref passage en politique du côté du parti communiste suisse ne le convaincra pas. Prodigue de ses forces comme de ses maigres gains le père du narrateur nous plonge dans l'histoire de ce pays si mal connu, la Suisse, qu'il est de bon ton de brocarder mais dont on sait depuis "Mars" de Fritz Zorn que la douleur de l'homme y est tout aussi âpre qu'ailleurs. Il doit être plus intéressant de lire ce livre avec son pendant maternel qu'Urs Widmer a publié peu avant, "L'homme que ma mère a aimé".
   
   
   Présentation de l'éditeur :

   
   "Même si les deux ouvrages peuvent se lire indépendamment, ce livre fait pendant à celui que Widmer a consacré à sa mère (L’homme que ma mère a aimé), où l’évocation du père de l’auteur se limitait à une seule ligne.
   Ce père fut un personnage extrêmement intéressant, très drôle et fort sympathique, que son fils unique a d’ailleurs beaucoup aimé et admiré."

critique par Eeguab




* * *