Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Ados: La ballade de Sean Hopper de Martine Pouchain

Martine Pouchain
  Ados: La ballade de Sean Hopper

Ados: La ballade de Sean Hopper - Martine Pouchain

Une ballade vraiment sympa!
Note :

   La vie de Bud n’est pas vraiment drôle. Sa mère a mis les voiles et son père est mort. C’est donc sa grand-mère qui l’élève. Mais cette dernière n’a pas vraiment le temps de s’occuper de lui. Alors notre attachant petit bonhomme, qui est ce que les autres appellent un "pauvre gosse", sèche volontiers les cours en disant à sa grand-mère analphabète, quand les courriers arrivent, qu’ils sont des mots de félicitations pour son bon comportement!
   
   Il passe l’essentiel de ses journées à regarder ce qu’il se passe chez les voisins. Car à coté de chez eux vit un homme horrible qui se prénomme Sean Hopper. Glacial, taciturne, il travaille à l’abattoir où il est chargé du sale boulot : tuer les bêtes, mais il adore cela! On ne sait pas trop comment il a réussi à trouver une épouse en la personne de Bonnie, bout de femme jolie et adorable qui emménage avec lui mais par chance prend Bud sous sa coupe. "J’ai été content que Bonnie s’installe. Elle était gentille et elle cuisinait sacrément bien, et puis ça faisait un bout de temps déjà que Grand-ma ne s’occupait plus trop de moi. Elle discutait avec les Esprits et cela ne lui laissait pas trop de temps pour les humains." Alors Bud va passer beaucoup de temps avec elle car il est très seul "J’avais bien un hérisson, tant soit peu apprivoisé, qui se régalait des restes que je lui jetais sous la véranda, et des écureuils qui venaient chercher les glands que je ramassais pour eux sur la colline, mais ça ne remplaçait pas l’humain". Le problème c’est que cela ne plait pas du tout mais alors pas du tout à Sean, qui déteste les enfants.
   
   Lassée de la violence de son mari, Bonnie finit par plier bagage au grand désespoir de notre héros et… de Sean… Ce dernier, de rage, monte dans sa voiture ivre d’alcool et percute de plein fouet un platane… A l’article de la mort, il survit tout de même et à son réveil, il semble être devenu un autre homme, ce dont personne ne s’aperçoit au village sauf notre Bud, ce charmant petit bonhomme qu’on suit tout au long de ce récit drôle et tendre, que j’ai pris énormément de plaisir à lire. Avec une façon pleine d’humour de décrire les choses de la vie (amour, amitié, relations de voisinage, peines de cœur…) qui fait pour beaucoup dans la réussite de ce roman jeunesse qui devrait beaucoup plaire aux adolescents à partir de 13 ans.
   
   "Grand’Ma me disait souvent que les grands départs sont à l’intérieur, et aussi que les gens vont toujours chercher très loin des choses qu’ils n’ont pas, alors que le bonheur n’a jamais cessé une seconde d’être là."

critique par Éléonore W.




* * *