Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Ados: Hate list de Jennifer Brown

Jennifer Brown
  Ados: Hate list

Ados: Hate list - Jennifer Brown

Bluffant !
Note :

   Une tuerie a eu lieu dans le foyer du lycée de Garvin. Déclenchée au moment où les élèves s’apprêtaient à rejoindre les cours en début de matinée, elle a fait plusieurs blessés et dix morts, parmi lesquels l’élève coupable de cette atrocité, qui s’est suicidé à l’issue du drame.
   
   Le récit débute au moment où Valérie Leftman, âgée de 16 ans, retourne au lycée quelque temps après cette tragédie. Elle fut la dernière victime de Nick, le tireur fou, mais était aussi sa petite amie. Touchée en pleine cuisse, elle a dû subir d’importantes opérations chirurgicales et n’a pas pu reprendre tout de suite les cours. Victime pour quelques élèves, héroïne pour d’autres, certains prétendent qu’elle est indirectement impliquée dans ce carnage, visant à éliminer les élèves qu’elle et Nick ne supportaient pas. En effet, Nick a tiré sur ceux qui figuraient sur la "hate list" qu’ils avaient faite ensemble, cette liste de haine où ils recensaient les élèves qu’ils n’aimaient pas, pour se défouler de leurs moqueries. Dans ce contexte, le retour au lycée n’est pas facile… Mais le proviseur, malgré la situation délicate qui est la sienne, a accepté qu’elle revienne. Il n’en reste pas moins que, même si elle a été innocentée par l’enquête de police, elle se sent responsable, dans la mesure où elle est l’instigatrice de la liste meurtrière. Elle est parallèlement suivie par un psy.
   
   Ce livre est absolument bluffant et m’a fait penser à "Il faut qu’on parle de Kevin" de Lionel Shriver. Alternant les articles de journal relatant le massacre, le retour au lycée et l’accueil qu’elle va y recevoir, le flash back de son histoire d’amour avec Nick, les séances de psy, il fait montre d’une grande richesse : il analyse les conséquences d’un tel drame, essaie de s’interroger sur les causes, étudie les victimes collatérales, la famille notamment, sans aucun bon sentiment, aucun thème n’étant laissé de coté.
   
   Ce roman traite bien sûr un sujet difficile, celui des tueries meurtrières dont ont été victimes des universités ou des lycées américains mais aussi la vie dans un établissement scolaire, les relations qui s’y nouent, et au-delà de la tragédie le rejet dont sont parfois victimes certains jeunes. Elu meilleur livre de l’année pour jeunes adultes aux Etats Unis, c’est un récit intelligent, brillamment mené malgré un sujet pas facile à traiter. Le suspens est présent tout au long du livre car on apprend au fur et à mesure des chapitres les tenants et aboutissants de la tuerie et on se demande comment va évoluer Valérie et si elle va retrouver une place auprès des autres. Un livre qui vous prend aux tripes et que les adolescents, à partir de 13 ans, à n’en pas douter, vont dévorer.

critique par Éléonore W.




* * *