Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Le Huitième Sortilège - Annales du Disque Monde T 2 de Terry Pratchett

Terry Pratchett
  La Huitième Couleur - Annales du Disque-Monde
  Le Huitième Sortilège - Annales du Disque Monde T 2
  La huitième fille - Annales du Disque Monde T 3
  Au guet! - Annales du Disque Monde T 9
  Ados: Les Ch'tits hommes libres (Annales du Disque-Monde)
  Dès 12 ans: Un chapeau de ciel (Annales du Disque-Monde)
  Mortimer - Annales du Disque Monde T 4

Sir Terence David John "Terry" Pratchett, OBE, est un auteur anglais de fantasy humoristique né en 1948 et surtout connu pour les 40 volumes des Annales du Disque-Monde. Il est décédé en 2015.

Le Huitième Sortilège - Annales du Disque Monde T 2 - Terry Pratchett

Tome 2
Note :

   Pour reprendre mon récit : (voir «La Huitième Couleur»)
   Deuxfleurs promene sa naïveté et son or au sein des pires quartiers de Morpork…
   Du coup, Rincevent se retrouve convoqué chez le Praticien – le Chef Suprême du coin, si vous préférez, une espèce de Borgia d’Heroic Fantasy parodique. Le Praticien a en effet reçu de ses voisins de l’Empire agatéen la recommandation de prendre bien soin de leur ressortissant. Sinon, les relations diplomatiques entre les deux pays pourraient en prendre un sacré coup. Et voilà Rincevent dûment convaincu, à coup de menaces sanguinaires, de devenir l’ange gardien de Deuxfleurs pendant toute la durée de son séjour …
   
   Comme toujours, l’histoire, qui se poursuit et prend fin dans «Le Huitième Sortilège», est irracontable. Disons que, pour l’essentiel, à la suite d’invraisemblables péripéties, Rincevent et Deuxfleurs vont basculer au-delà du Disque-Monde. Mais comme le Huitième Sortilège veille jalousement à l’intégrité physique de celui dont il a élu la cervelle comme résidence principale, tous deux s’en sortent bien évidemment pour mieux se retrouver à Ankh-Morpork où ils devront affronter l’horreur d’une immense étoile rouge qui se rapproche à très grande vitesse du Disque-Monde et qui …
   
   Au gré des pages, apparaissent des personnages dont nous retrouverons certains dans d’autres ouvrages du Disque-Monde : l’incroyable Bagage, coffre de voyage en "poirier pensant" muni d’une foultitude de petites jambes, propriété initiale de Deuxfleurs (qui l’a acheté dans une boutique magique et n’a pu l’y rapporter par la suite parce que la boutique s’était évaporée …) mais qui deviendra celle de Rincevent à la fin de «Le Huitième Sortilège» ; la Mort, bien sûr (ne ratez pas les explications sur les règles du jeu de bridge que Deuxfleurs lui fournit avec sa courtoisie innée : cela vaut largement le détour !) ; Trymon, l’Enchanteur trop ambitieux ; l’inénarrable Cohen le Barbare, quatre-vingt-sept ans et toute sa vigueur même s’il n’a plus beaucoup de dents ; Bethan, jeune vierge qui, sauvée par Cohen des mains de druides assassins, tombe amoureuse de son sauveur et entend bien l’épouser ; quelques trolls que l’âge transforme systématiquement en rochers (Vieux-Pépé en est le plus redoutable) ; et le Bibliothécaire de l’Université de l’Invisible (gagné ! Vous saurez enfin comment il s’est transformé en orang-outang !)
   
   Enfin, si le premier volume vous semble mettre un peu de temps avant de prendre son envol, soyez indulgents et n’oubliez pas qu’il est toujours un peu difficile d’exposer en détails pour la première fois un monde aussi complexe que celui du Disque. Et persévérez !
   
   Que la lumière du Disque-Monde vous illumine et que Io l'Aveugle, le plus grand des dieux, veille à jamais sur vos lectures !
   Et pour ce faire, quelques pistes avec le tome 3 « La huitième fille »
    ↓

critique par Masques de Venise




* * *



Du grand n'importe quoi, et tant mieux !
Note :

   Titre original : The light fantastic - Discworld #2
   
   
   Présentation de l'éditeur (celle de Pocket)
   
    "Octogénaire, borgne, chauve et édenté, Cohen le Barbare, le plus grand héros de tous les temps, réussira-t-il à tirer Deuxfleurs et Rincevent des griffes de leurs poursuivants? Question capitale, car le tissu même du temps et de l'espace est sur le point de passer dans l'essoreuse.
    Une étoile rouge menace de percuter le Disque-Monde et la survie de celui-ci est entre les mains du sorcier calamiteux : dans son esprit (très) brumeux se tapit en effet le... huitième sortilège! La suite de l'épopée la plus démente de la fantasy, avec, dans les seconds rôles, une distribution prestigieuse : le Bagage, l'In-Octavo, Herrena la harpie, Kwartz le troll, Trymon l'enchanteur maléfique et, naturellement, La Mort..."

   
   
    Commentaire
   

    Je lis la présentation et bon, si vous n'avez pas lu le roman ou du moins le premier, je vous rassure, il est tout à fait normal que vous n'y compreniez rien du tout! Ce deuxième tome des chroniques du disque-monde (qui, je vous le rappelle voyage à travers l'espace sur une tortue géante et quatre éléphants) commence directement après la fin du premier, alors que Rincevent et Deuxfleurs sont dans une situation pour le moins inquiétante, voire désespérée. Rappelons que Rincevent est le pire magicien de la planète, incapable de retenir le moindre sortilège parce qu'un certain Huitième sortilège a décidé de sortir inopinément de l'In-Octavo et d'aller se loger dans sa tête. Il sert de guide à Deuxfleurs, le premier Touriste (avec un grand T) du royaume.
   
    Bref, ce tome est tout aussi décalé que le premier. C'est hilarant, le tout se tient mais c'est aussi du grand n'importe quoi. Les réflexions du narrateur sont impayables, les apartés me font mourir de rire et on ne sait jamais à quoi s'attendre, tant en termes de péripéties que de dialogues complètement délirants. L'auteur reprend les codes de la fantasy et les détourne habilement, en poussant la parodie juste assez loin. Bref, j'ai adoré.
   
    Dans ce tome, nous avons droit à un ex-héro-de-légendes de 87 ans, à des magiciens en guerre de pouvoirs, à un livre qui semble n'en faire qu'à sa tête, à une vierge sacrifiée qui en veut à ses sauveurs et à rien de moins que la Mort, personnage que, je le sens, je vais adorer. La descente au royaume des morts vaut son pesant de cacahuètes. Et bon, le Bagage reste tout de même l'un des trucs que je préfère dans tout ça!
   
    Et bon, est-ce que nos héros malgré eux vont réussir à sauver le monde de ce disque rouge qui semble s'approcher de plus en plus et qui menace le disque-monde? Je n'en dirai rien. Mais j'ai a-do-ré la finale. Décidément, il va toujours me falloir un ou deux tomes d'avance dans ma pile. Va savoir quand l'envie me prendra de revisiter ce monde!

critique par Karine




* * *