Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Blood Hollow de William Kent Krueger

William Kent Krueger
  Aurora, Minnesota
  Blood Hollow

William Kent Krueger est un auteur américain multi primé, connu en particulier pour sa série de Cork o'Connor dont l'action se situe généralement dans le Minnesota.

Blood Hollow - William Kent Krueger

Shérif, fais-moi peur!
Note :

   Rentrée littéraire 2012
   
   Bonne nouvelle! Corcoran "Cork" O'Connor, mon shérif préféré du Minnesota, est de retour! Le mélange trois quarts irlandais, un quart Ojibwe fait toujours merveille, sa vie familiale est sereine ("touche pas à mes gosses" et "j'aime ma femme"), il a décroché son étoile de shérif et a repris le stand de restauration rapide légué par son ami, Sam, vieil indien rencontré dans le tome précédent, "Aurora, Minnesota".
   
   Lors d'une fête donnée la nuit de la Saint Sylvestre, la jeune Charlotte Kane disparait. A la fonte des neiges, on retrouve son corps, près de sa motoneige. Le shérif a un coupable tout trouvé, et que tous les indices semblent accuser : Solemn Winter Moon, jeune Ojibwe un peu forte tête. Cork pense que Solemn est innocent, et se lance dans sa propre enquête, après que sa femme Jo ait été chargée de la défense de Solemn.
   
   De multiples rebondissements et des découvertes surprenantes sur les secrets de bien des habitants de la petite ville vont ponctuer ses recherches. Les croyances religieuses des catholiques et des indiens vont intervenir de façon inattendue, Cork lui-même devant suivre un certain itinéraire spirituel et se remettre en cause.
   
   Bref, un excellent polar, bien rythmé, avec des héros sympathiques qui prennent vie, le tout dans une petite communauté pas toujours exempte de sentiments anti indiens et où sont scrutés les moindres faits et gestes.
   
   On connaît mon addiction pour les shérifs au grand cœur; je regrette seulement que quelques tomes entre "Aurora, Minnesota" et "Blood Hollow" ne soient pas disponibles, pour ce que j'en sais, en tout cas.

critique par Keisha




* * *