Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Ados: La Fiancée de Dracula de Olivier Cohen

Olivier Cohen
  Dès 11 ans: Je m’appelle Dracula
  Ados: La Fiancée de Dracula

Ados: La Fiancée de Dracula - Olivier Cohen

Vampire que prévu
Note :

   Il y a trois ans, je relisais avec délectation "Je m'appelle Dracula", récit dans lequel le comte rédige ses mémoires afin de réfuter les abominables accusations contenues dans le récit de Bram "Stocker" (au sujet du "c" incongru je vous invite à lire mon billet sur ce premier opus pour me voir pérorer un peu).
   
   Je commandais quelques jours plus tard la suite, "La Fiancée de Dracula" (que je ne pense pas avoir lu dans ma prime jeunesse) et voilà le résultat :
   
   Toujours réfugié dans le marais, Dracula alias Jacques Dracole (admirez l'art du camouflage) tente de mener une vie normale, si tant est que cela soit possible pour un vampire, et tient une galerie à Paris. Il y fait la rencontre d'Albertine qui semble immédiatement séduite par le sombre et séduisant comte, qui l'invite à dîner dans sa maison du Marais. Tous deux amoureux, Dracole et Albertine se fréquentent régulièrement et multiplient les promenades romantiques, en dépit de la peur que la jeune femme éprouve en présence de son fascinant compagnon.
   Malheureusement l'affreux Van Helsing (curieusement ce type-là ne m'a jamais été particulièrement sympathique) poursuit toujours Dracula et convainc la police de l'aider à anéantir le monstre. Pour s'échapper, Dracula n'hésitera pas à s'enfuir avec Albertine à Venise... la suite, vous la connaîtrez si vous vous laissez aussi tenter par cette lecture!
   
   J'ai dévoré ce court roman de jeunesse très agréablement écrit mais il m'a moins séduite que "Je m'appelle Dracula", peut-être parce que j'avais savouré la première fois les nombreux clins d’œil au roman de Stoker. En tout cas, une lecture bien agréable qui vient à point nommé pour fêter ensemble Halloween.

critique par Lou




* * *