Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

La théorie de l’information de Aurélien Bellanger

Aurélien Bellanger
  La théorie de l’information
  L'aménagement du territoire

Aurélien Bellanger est un écrivain français né en 1980.

La théorie de l’information - Aurélien Bellanger

Du minitel au Web. 2
Note :

   Rentrée littéraire 2012
   
   Pascal était déjà passionné par l’électronique au lycée. Le jour où Xavier Mycenne, son camarade de l’époque, arrive avec une nouvelle montre qui fait également calculatrice "chef d’œuvre de la miniaturisation japonaise et cadeau de la firme Toshiba à son père", il est fasciné par ce progrès technologique.
   
   Elève plutôt solitaire, il passe sont temps à lire "Science & vie" dans lequel il remarque une publicité pour le premier micro ordinateur. Mais ses parents jugent l’appareil trop cher… Il poursuit sa scolarité en première scientifique, alors que son copain Xavier opte pour la filière littéraire "Pascal, entièrement absorbé par la programmation, n’avait plus vraiment besoin d’amis proches". Et les copains qu’il se fait sont des passionnés d’informatique comme lui. Le prototype du minitel fait son apparition en 1981, et très rapidement le chiffre d’affaires du Minitel rose explose. Pascal s’empare de cette révolution…
   
   Un pavé bien documenté, qui relève plus du roman encyclopédique que de la fiction, en revenant sur la révolution numérique qui bouleverse nos vies depuis maintenant une vingtaine d’années. Ce roman nous livre un condensé de ces années à travers le parcours d’un passionné, Pascal, inspiré d’un personnage existant dans la réalité à savoir Xavier Niel, le créateur de Free. La première partie, dont certains passages sont assez glauques, se lit comme un roman, en nous replongeant dans les débuts du Minitel. La seconde partie est plus lassante, il n’y a pas vraiment de ressort dramatique mais ce livre a le mérite d’être plus attractif qu’un pur documentaire sur ce sujet. Les fans d’informatique apprécieront sans doute ce premier roman, qui ne mérite à mon avis pas l’engouement critique dont il bénéficié. Bien que j’aie pris plaisir à le lire, mon avis reste donc mitigé, en raison notamment d’une absence totale d’épaisseur romanesque, et de certains passages franchement ennuyeux.

critique par Éléonore W.




* * *