Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Les effarés de Hervé Le Corre

Hervé Le Corre
  L'homme aux lèvres de saphir
  Les cœurs déchiquetés
  Les effarés
  Derniers retranchements

Hervé Le Corre est un auteur français de romans policiers, né en 1955 à Bordeaux.

Les effarés - Hervé Le Corre

Ces effarés sont effarants!
Note :

   Je cherchais un autre titre de cet auteur, mais celui-là uniquement était disponible, alors, allons-y!
   
   Nous sommes en plein été à Bordeaux, il fait très chaud, un groupe de bandits dévalise les camions sur le bord des autoroutes, leur but : le matériel stéréo pour la revente régionale et surtout internationale. Mais un jour le "Video-Gang" en pleine action tue un chauffeur routier. Alors la police prend le mors au dent! Plusieurs personnes se trouvent impliquées dans l'affaire, parfois à leur corps défendant, parfois de leur plein gré.
   
   Les gangsters sont trois affreux jojos, style Dalton, mais mieux armés ; spécialistes de vol de cargaisons de camions remplis de matériels Hi-fi. L'un d'eux, Richard, est un tueur psychopathe. Leur route va croiser celle de Mila, cette charmante jeune fille au charme ravageur, qui a un beau père, vieil ivrogne, dragueur et incestueux ; elle le tuera un soir où les mains étaient trop baladeuses. Mais ce soir là, le "Vidéo-Gang" voulait parler (et plus si manque d'affinité) à René, le beauf! Trouvant seulement un cadavre, il kidnappe la troublante belle-fille. Ce qui causera bien du chagrin aux deux amoureux transis de Mila. La dulcinée de ces deux jeunes gens n'avait rien contre, ni tout contre d'ailleurs pour des moments d'intimité, mais moyennant finances, faut pas tuer le petit commerce!
   Comme la police ne reste pas les bras croisé, on s'achemine vers un remake de Fort Alamo, dans une tour d'HLM désaffectée.
   
   Tous les ingrédients sont réunis pour faire un bon roman actuel. Une étude de la vie dans les grands ensembles de banlieue, la drogue et les problèmes qui lui sont liés. Le mal être de la jeunesse désœuvrée, les trafics et combines en tous genres, de l'artisanat au grand banditisme.
   
   Une écriture très rythmée, même si elle prend des libertés avec ce que l'on peut appeler le style "Classique". Quelques traits d'humour donnent un peu d'air au texte.
   
   A lire, une découverte somme toute agréable.
   
   
   Extraits :
   
   - Figurez-vous que la flicaille est une corporation très majoritairement couillue. Et volontiers moustachue pour ce qui concernent les tuniques bleues.
   
   - Les sachets de poudre blanche planqués dans la chasse d'eau? On croyait que c'était une farine spéciale pour les crêpes bretonnes.
   
   - Le département c'est le Var. Oui. Un bien beau pays. Vu le nombre de truands au kilomètre carré, vous aurez un peu de mal, mais vous ferez le tri. Pas la peine de chercher parmi les élus, ça fera gagner du temps.
   
   - Il se spécialise dans les transports de fonds en se servant de bazookas comme ouvre-boîte.
   
   - Illumination. Feu d'artifice. Il a la cervelle en quatorze juillet. Rien que du bouquet final, des rideaux étincelants.

critique par Eireann Yvon




* * *