Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Ados: Ma vie Océan de Mireille Disdero

Mireille Disdero
  Ados: Ma vie Océan
  Ados: Ronde comme la lune

Ados: Ma vie Océan - Mireille Disdero

La vie océan
Note :

   Thèmes : Deuil, Adolescence, Convalescence
   
   Quatrième de couverture :
   
    « Avant, Héloïse savait rire, s’amuser, parler aux garçons… Mais depuis la disparition de ses parents, emportés par le tsunami qui a dévasté les côtes thaïlandaises, elle s’abandonne à son chagrin et s’enferme dans le silence et les souvenirs. Dans une maison de convalescence nichée au milieu des montagnes, pourtant, deux personnes extraordinaires vont aider Héloïse à faire son deuil et lui réapprendre à vivre: la pétillante Katy et Théo, grâce auquel son cœur meurtri va de nouveau s’ouvrir… »

   
   
   Héloïse a 16 ans lorsqu'elle se retrouve seule, en maison de convalescence ou foyer pour jeunes situé dans les Alpes. Elle refuse de s'alimenter et s'est enfermée dans le silence. Avant, Héloïse était une jeune fille pétillante qui riait, s'amusait et croquait la vie à pleines dents. Depuis le 26 décembre 2004, Héloïse a changé. A Phuket, en Thaïlande, un tsunami a emporté ses parents dont elle était l'unique fille. Comment guérir d'un tel traumatisme? A quoi se rattacher pour avoir encore envie de vivre?
   
   On embarque sur cette vie océan faite de tumultes, de tourbillons, de remous, de vagues à dépasser. Autant de souffrances, de douleurs, de "trop plein" de deuil dans lesquels le cœur d'Héloïse se recroqueville. C'est un roman sobre, simple et court aussi car il faut peu pour dire tout. Il faut dire peu mais dire bien. Et cela Mireille Disdero y parvient avec un certain naturel empreint de fragilité. Cette retenue des mots est une qualité pleine de sensibilité et de subtilité, pourtant j'aurais aimé plus de détails, plus de pages pour décrire l'environnement d'Héloïse. On suit la jeune fille dans son deuil et sa souffrance, "hors temps" bien qu'autour d'elle évolue une palette de personnages importants. Elle qui ne s'alimente plus, ne cesse de ressasser ce qu'était sa "vie d'avant", avant que le tsunami n'emporte sa famille et balaie tout. Le choc est violent autant que le drame est soudain. Avec une extrême pudeur et un réalisme psychologique, Mireille Disdero réussit à provoquer l'émotion sans pour autant tomber dans les cris, les larmes et le drame exacerbé. Le récit saura toucher ses lecteurs par sa plume sensible, pleine de justesse, sachant évoquer les contradictions adolescentes : l'amour, la vie, la mort, la peur de l'inconnu, l'espoir furieux, l'envie de revivre son enfance, la nécessité implacable de se reconstruire. Il y a des personnages forts et pétillants tout comme la camarade de chambrée : l'optimiste Katy, le beau Théo dont on sait finalement peu de choses. C'est pourquoi «Ma vie Océan» me laisse comme un goût d'inachevé et l'envie d'une suite??? Oui j'aimerais beaucoup retrouver Héloïse et Théo... Ce que je retiendrais de cette lecture c'est cette magnifique métaphore de la vie comme un océan, qui rend le propos tellement vrai, où tout coule malgré nous et dont il faut quand même sortir la tête hors de l'eau. Un récit à découvrir...

critique par Laël




* * *