Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Dès 03 ans: La tétine de Nina de Christine Naumann-Villemin

Christine Naumann-Villemin
  Dès 03 ans: Le lit des parents
  Dès 03 ans: La tétine de Nina
  Dès 04 ans : Trop timide !
  Dès 05 ans: Yéti

Dès 03 ans: La tétine de Nina - Christine Naumann-Villemin

Un métier en or !
Note :

   Illustrations : Marianne Barcilon
   
   J'avais un peu peur d'une morale à 3 sous sur "pour ou contre la suce" mais non, pas du tout. On nous raconte plutôt une jolie histoire, très mignonne, celle de Nina qui souhaite garder sa suce toujours toujours, pour la vie! Et ce malgré l'insistance de sa maman qui voudrait bien qu'elle s'en débarrasse pour parler comme il faut et être comprise.
   
   Pour des enfants ne présentant pas de difficulté de langage, ce livre est génial et très drôle. Je l'ai beaucoup aimé. Les images sont très mignonnes, on joue avec les absurdités (Nina avec une suce à son mariage, ou encore à son futur travail) et une situation amenant un schéma narratif classique (problème-solution) accessible aux petits apparaît vers la fin de l'album. En effet, Nina n'a aucun "problème", avant!
   
   L'histoire est vraiment charmante et les illustrations rigolotes et bien adaptées aux petits complètent bien le texte. Je pourrais le proposer aux parents qui veulent que leur enfant acceptent de laisser leur suce au Père Noël, ainsi qu'à tous ceux qui aiment les jolies histoires.
   
   Par contre, comme je suis au Québec et qu'ici, une tétine, ça s'appelle une suce pour 99% de la population, ça risque d'être un peu difficile pour mes petits qui n'en sont pas encore rendus à élaborer leur vocabulaire de synonymes peu fréquents. Et comme il y a beaucoup de transformations phonologiques (en raison de la suce... on ne prononce pas bien certains sons quand on a une suce dans la bouche) dans le mot "tétine" lorsque prononcé par Nina, une simple substitution de mot est un peu difficile (essayez donc de prononcer le mot "suce" avec l'objet dans la bouche... ça donne un résultat plutôt... abstrait). Mes petits ne comprenaient généralement pas mais pour les entraîner à identifier le problème de compréhension, ça fonctionne assez bien.
   Je l'ai donc lu avec les enfants, mais avec une vraie suce dans la bouche pour les parties prononcées par Nina, afin de ne pas leur donner de modèle ambigu. Ils ont trouvé ça ma foi hilarant. Autant l'histoire que moi avec la suce. Mais bon, je suis bébé parfois... c'est l'avantage d'être payée pour jouer!

critique par Karine




* * *