Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Ados: Wonder de R.J. Palacio

R.J. Palacio
  Ados: Wonder

R.J. Palacio est une auteure américaine vivant à New-York.

Ados: Wonder - R.J. Palacio

Un très beau roman jeunesse sur le handicap
Note :

   "C’est vrai qu’il faut du temps pour s’habituer au visage de Pullman"
   
   August n’est pas un enfant comme les autres. Il est né avec une malformation faciale. Les autres enfants hurlent ou s’enfuient dès qu’ils le voient... Il vit avec ses parents et sa sœur qui le surprotègent. Pour cette raison, il n’est jamais allé à l’école. C’est sa mère qui lui a tenu lieu d’institutrice Mais maintenant qu’il est en âge d’intégrer le collège, ses parents décident, avec son accord, de le scolariser dans un établissement scolaire, tout en sachant que cela risque de ne pas être simple… Mais sa famille est là pour l’aider à passer ce cap difficile. Pas facile en effet de s’intégrer lorsqu’on est pourvu d’un handicap physique.… Même si trois élèves sont chargés par le chef d’établissement d’accueillir August du mieux possible.
   
   Un roman qui donne la parole à August mais aussi à des personnes de son entourage, comme sa sœur ou d’autres jeunes, dans ce récit qui alterne les différents points de vue. C’est à mon sens ce qui fait la force de ce roman. Chacun s’exprime sur les difficultés rencontrées face au handicap, ainsi être la sœur d’August n’est pas toujours facile à vivre "Ce que j’aimais le plus avec le collège, c’était que je me trouvais dans un univers séparé de la maison. Là bas j’étais Olivia Rillman et non Via".
   Mais le fil conducteur reste la la vie de ce petit garçon de 10 ans et rien n’est éludé des difficultés rencontrées dans la relation à l’autre, lorsqu’on souffre d’une imperfection physique.
   
   Un très beau roman sur le handicap, la perception d’autrui, la tolérance, le rejet. Il traite avec justesse, humour et sensibilité d’un sujet délicat. Pour les jeunes à partir de 12 ans.

critique par Éléonore W.




* * *