Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

D comme: Fraternity - Livre 1 de Juan Diaz Canales

Juan Diaz Canales
  D comme: Blacksad -Quelque part entre les ombres
  D comme: Blacksad - Arctic-Nation
  D comme: Fraternity - Livre 1
  D comme: Blacksad - Âme rouge
  D comme: Blacksad - Amarillo
  D comme: Blacksad - L'enfer, le silence
  D comme: Au fil de l'eau

D comme: Fraternity - Livre 1 - Juan Diaz Canales

Sombre histoire
Note :

   Dessinateur : José Luis Munuera
   
   
   Rien que par les noms célèbres annoncés en couverture : Diaz Canales et Munuera !
   
    Seul le tome 1 était disponible. Je reprends la présentation de l’éditeur pour rappeler ce dont il s’agit :
   "Depuis l'aube des temps, l'homme cherche sans succès un modèle de société parfaite. Au milieu du XIXe siècle, Robert McCorman, un riche visionnaire, croit que le moment attendu est enfin arrivé. Soutenu par un groupe hétérogène d'hommes et de femmes portés par des idéaux, il fonde la colonie de New Fraternity, aux Etats Unis, véritable semence au cœur du nouveau monde. Hélas, la jeune nation américaine se déchire dans une guerre fratricide, réveillant ainsi de vieux démons. Emile, un garçon sauvage, est découvert dans la proche forêt: il rejoint la colonie sous la protection de Fanny Zoetrope, une femme d'exception. Emile sera alors le témoin d'événements dramatiques qui s'enchaîneront après l'intrusion de déserteurs. Pendant ce temps, une étrange et inquiétante créature rôde autour du village, semant le doute et nombre d'interrogations. Quel est le lien entre cette créature et Emile? New Fraternity survivra-t-elle à cette nouvelle menace?"

   
   
   Autant le dire tout de suite: je n’ai pas apprécié cette histoire qui m’a semblé partir dans tous les sens sans pouvoir m’intéresser à un personnage en particulier, sans comprendre l’enjeu véritable du récit. Est-ce le devenir de la communauté d’origine menacée de tous côtés, autant par les siens qui se disputent que par les étrangers qui s’incrustent, ou par le climat de guerre et de crise générale? Quels rôles joueront l'enfant mystérieux et cette bête mythique qui semble le protéger?
   
   J’ai trouvé l’ensemble trop ambitieux. Les discussions entre les membres de la communauté m’ont lassée. L’action traîne, l’intrigue peine à prendre forme. Je suis restée totalement à l’extérieur de cette BD, malgré le dessin que je trouve gâché par le parti-pris de n’utiliser que des couleurs sombres tout du long. L’utilisation du sépia et du gris est peut-être nécessaire pour marquer le mystère, soit! mais systématiquement sur toutes les pages, c’est trop.
   
   Bref c’est pour moi une déception. J’ai si peu envie de savoir ce que devient cette communauté par la suite que Fraternity, pour moi, s’arrêtera définitivement avec ce premier tome. Dommage!

critique par Mango




* * *