Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Juste après dresseuse d'ours de Jaddo

Jaddo
  Juste après dresseuse d'ours

Juste après dresseuse d'ours - Jaddo

Rions de cela aussi !
Note :

   Jaddo, un bien drôle de nom, n'est-ce pas? Jaddo, quand elle était petite, elle voulait devenir dresseuse d'ours. Et puis elle a changé d'avis. Après avoir envisagé d'être neurologue, elle a décidé de devenir médecin généraliste. Depuis 2007, elle tient un blog sur son quotidien et ses souvenirs d'interne, d'externe, de généraliste remplaçante. Les amphis bondés, les cours impossibles à suivre en première année, avec les dessins qu'il faut recopier "bien tout comme il faut" tout en notant les explications du prof, la découverte des différents services de l'hôpital, les urgences où 80% des cas ne sont pas urgents mais où les gens veulent quand même passer dans l'ordre d'arrivée parce que "Madame, le client est roi!", les couloirs où s'entassent dans des brancards des petits vieux anonymes à qui on parle à la troisième personne du singulier pour savoir s'ils ont bien "fait pipi", les séances de palpations de foie par dix internes de suite sur un patient atteint d'un cancer et qui n'en demandait pas tant, les petits moments d'indignation contre les maisons de retraite, l'administration, les chefs de service qu'on ne voit jamais mais qui font quand même la loi... Et puis les patients. Les patients qui se plaignent, les patients qui ne se plaignent pas mais qui souffrent, ça se voit, les patients qui réclament des médicaments comme s'ils faisaient leurs courses à l'épicerie, les patients qui veulent des cachets vraiment efficaces et pas des génériques... Jaddo raconte tout ça, et plus encore. Tout ce qui l'a émue, marquée, scandalisée depuis qu'elle a découvert, il y a douze ans, le monde de la médecine. Et il y en a, des choses à dire...
   
   Jamais un médecin ne nous avait fait autant rire en nous parlant de son métier. Au fil d'anecdotes tour à tour émouvantes, amusantes ou révoltantes, Jaddo nous fait partager son quotidien de médecin, avec un regard acéré et un humour percutant qui fait mouche à tous les coups. Certaines allusions resteront peut-être obscures aux néophytes, mais l'ensemble est très nettement compréhensible par le grand public : pas besoin d'être médecin pour apprécier ce livre atypique et enrichissant. Si vous avez toujours imaginé la médecine à travers Docteur House et Urgences, vous risquez d'avoir un sacré choc en découvrant l'ouvrage de Jaddo, qui décrit une réalité bien éloignée des séries américaines. En lisant certains chapitres au hasard, on pourrait lui reprocher un relatif manque d'humilité, une propension à dénigrer sans ménagement ses confrères, supérieurs ou patients. Et pourtant, il n'en est rien, bien au contraire, Jaddo se décrit bien souvent comme un médecin à couettes, inexpérimenté, dépassé par des situations délicates et très impliqué dans son métier. Son cynisme n'est qu'une façon de se protéger, tout en lui ouvrant les yeux sur les failles d'un système archaïque qui infantilise les patients et les prive de dignité.
   
   On s'indigne, on sourit, on s'émeut avec elle, sans jamais s'ennuyer, car Jaddo raconte, et elle raconte bien. Son style est aussi mordant que son humour, et elle sait souvent trouver la formule juste. En bref, à travers ces instantanés, c'est tout un système de santé qu'elle dépeint, avec ses contradictions, ses absurdités, mais aussi ses victoires, car il y en a, et il ne faudrait pas l'oublier : Jaddo ne livre pas un réquisitoire contre la médecine, la Sécu ou l'URSAFF (quoique, pour l'URSAFF...), simplement elle témoigne, avec sincérité et humour. Et ça fait du bien.

critique par Elizabeth Bennet




* * *