Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Ados: Nox : Ici-bas (1) de Yves Grevet

Yves Grevet
  Ados: Seuls dans la ville entre 9h et 10h30
  Ados: Nox : Ici-bas (1)
  Ados: U4. Stéphane, Yannis, Koridwen et Jules

Ados: Nox : Ici-bas (1) - Yves Grevet

Une dystopie réussie
Note :

   Lucen est obligé de pédaler pour alimenter la plaque chauffante et la lumière chez lui. "Ici, dans la ville basse, la seule énergie dépensée est celle que nous produisons nous-mêmes à la force de nos muscles" alors que chez les riches, "là haut", les lampes s’allument quand on appuie sur les boutons. Dans la ville basse où vit Lucen, les rues sont obscures même dans la journée à cause du Nox, un brouillard noir et opaque. Mais cela ne s’arrête pas là. La vie étant très courte il faut vite se marier pour pouvoir se reproduire, dès l’âge de 17 ans, après avoir passé des tests de compatibilité. Lucen est amoureux de Firmie depuis des années. Mais ses parents ont un autre projet pour lui…
   
   Dans la ville d’en haut, Martha est renvoyée par le père de Ludmilla. Martha est la personne qui s’occupe d’elle depuis la mort de sa mère. La chambre de cette nourrice est au sous sol et elle a eu comme consigne à son arrivée de n’avoir aucune relation de tendresse avec Ludmilla. Mais en secret elles ont noué des relations chaleureuses. Quand Martha se voit signifier son congé, Ludmilla cherche à la retrouver et elle se rend pour cela clandestinement dans la ville basse, cette ville où les gens doivent respirer doucement pour ne pas gâcher l’énergie.
   
   Lucen a trois copains : Gerges, Maurce et Jea. Ils sont inséparables depuis leur plus jeune âge. Mais le père de Gerges pousse son fils à rejoindre la milice qui veille au maintien des règles de la société. Maurece quant à lui décide de rejoindre un groupe de révolutionnaires. Lucen va devoir choisir son camp. Sa rencontre avec Ludmilla, cette jeune fille d’en haut à la recherche de sa nourrice disparue, va être déterminante pour son destin.
   
   Sélectionné pour le grand prix de l’imaginaire 2013, voici un roman captivant dans le plus pur genre de la dystopie. Après la déjà prenante série "Méto", Yves Grevet renouvelle et nous entraine dans une société futuriste, où les pauvres sont confinés dans la ville basse, pendant que les riches vivent en haut, au grand air. Dans ce monde, ces adolescents vont s’aimer, et lutter pour un monde meilleur. Certes cela semble de facture classique mais c’est une vraie réussite. On se laisse emporter par ce roman palpitant, qui s’adresse aux jeunes à partir de 13 ans. Un second tome est sorti le 04 avril 2013.

critique par Éléonore W.




* * *