Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

T comme: Magasin général de Jean-Louis Tripp

Jean-Louis Tripp
  T comme: Magasin général
  T comme: Magasin général - T7
  T comme: Magasin général - T2

T comme: Magasin général - Jean-Louis Tripp

Regard sur la Belle Province
Note :

   Dessinateur : Régis Loisel
   
   Pour la première fois, j’ai lu en une seule fois une série entière, soit les six tomes du "Magasin Général" de Loisel & Tripp, chez Casterman, écrite en 4 ans, de 2006 à 2010 et racontant la vie d’un petit village du Québec isolé dans la forêt canadienne entre les deux dernières guerres, dans les années trente à quarante.
   
   L’histoire est celle d’une jeune veuve, Marie, racontée en voix off par son défunt mari, ce qui justifie les nombreux aperçus du village vu d’en haut. Tous deux tenaient le magasin général, le seul commerce du village, l’unique lien avec le monde extérieur de ce trou perdu où les hommes valides, tous bûcherons, sont absents une bonne partie de l’année.
   
   Marie, l’héroïne, pleure son mari disparu. Elle se sent perdue, se croit incapable de continuer à tenir le magasin, mais poussée par les villageois totalement dépendants de cette petite entreprise, elle découvre qu’elle sait conduire et qu’ainsi elle peut se rendre indispensable à tous. Le village se remet à vivre et on prend le temps de faire connaissance avec ses habitants jusqu’au retour des hommes, l’évènement-clé de l’année. (T1)
   
   Dans le T2, le village appartient de nouveau aux femmes. Marie a bon cœur, elle aime rendre service et tous profitent d’elle jusqu’au jour où elle doit héberger Serge, un "Français de France", tombé en panne dans ce coin isolé. La neige l’y retiendra longtemps et malgré la méfiance envers lui, l’étranger, il se rend indispensable car il a vécu mille expériences, celle des tranchées, des grands restaurants parisiens et surtout il est vétérinaire. Avec Marie, il offre des dîners succulents à tous les habitants, il intervient lors d’accouchements difficiles, bref il se rend non seulement utile mais il initie le village à une vie plus légère, à des plaisirs plus raffinés si bien qu’à part trois mégères, tous finissent par l’aimer et Marie la première, bien sûr.
   
   A leur retour cette fois, les hommes trouvent leur village bien changé et leurs femmes trop indépendantes . Ils en veulent au nouveau venu et ce sera la guerre entre les sexes jusqu’à la réconciliation finale. (T3)
   
   Là pourrait s’arrêter cette série, avec le mariage espéré de Serge et de Marie, attendu aussi bien par le lecteur que par les villageois mais ce serait trop simple et l’histoire repart pour trois nouveaux albums en raison d’une révélation inattendue.
   
   Le tome 4 est alors celui des confessions. Marie souffre mais elle commence enfin à penser un peu plus à elle.
   
   Le tome 5 sera celui du scandale, de la séparation/exclusion de Marie qui part tout oublier à Montréal
   
   Le tome 6 insiste sur le grand vide que son absence a laissé entraînant les remises en question de chacun. C’est l’effervescence et la mise à jour des vrais sentiments, l'attente de jours meilleurs et le retour d'une Marie plus aguerrie.
   
   La série devait s’arrêter là mais est-ce possible puisque, une fois de plus, les auteurs nous laissent sur un "à bientôt" prometteur?
   
   Je ne me serais pas attardée à résumer ainsi une si longue série si je ne l’avais pas aimée En réalité j’ai beaucoup apprécié et le récit et les dessins ; Loisel crayonne et organise la mise en scène et Tripp termine et fignole les détails. Le résultat est plaisant et j’ai tout lu sans un seul moment de lassitude.
   
    C’est une belle réalisation, pleine d’optimisme et d’humanisme, ce que j’aime.
   
    Un tome 7 est arrivé

critique par Mango




* * *