Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Ados: L'extravagant voyage du jeune et prodigieux T.S Spivet de Reif Larsen

Reif Larsen
  L'extravagant voyage du jeune et prodigieux T.S Spivet
  Ados: L'extravagant voyage du jeune et prodigieux T.S Spivet

Reif Larsen est un écrivain américain né en 1980.


* Citations dans la rubrique "Ce qu'ils en ont dit"

Ados: L'extravagant voyage du jeune et prodigieux T.S Spivet - Reif Larsen

Indispensable !
Note :

   "Je n’arrêtais jamais de dessiner..."
   
   Ce roman figure depuis longtemps sur le site, mais dans la rubrique "adultes", or il est de ces romans dont la pureté et l'évidence font qu'il peuvent tout aussi bien satisfaire un public mature (voire vieillissant) qu'un lectorat jeune et en formation. Pour ma part, je pense même qu'il faudrait que tous les ados -ils peuvent le faire dès 12 ans- le lisent car il leur ouvrirait des horizons nouveaux et est susceptible de modifier l'orientation de leur vie. C'est pour cela que j'ai tenu à rédiger une nouvelle fiche pour faire figurer cet excellent roman dans la bibliothèque de Littérature Jeunesse.
   
   T.S. (vous découvrirez à quoi correspondent ces initiales et ce n’est pas rien) Spivet est un garçon de 12 ans surdoué en dessin et à l’esprit scientifique hyper développé. Depuis qu’il est en âge de tenir un crayon, il dessine tout ce qu’il voit et plus encore, tout ce qu’il veut comprendre.
   "Je ne savais pas comment lui expliquer la situation sans lui faire un croquis."
   Dessiner est maîtriser (ce qui est un peu juste pour tout le monde d’ailleurs). Mais il ne s’est pas tourné vers le dessin d’art, non, lui, sa passion, c’est le dessin scientifique, il dit d’ailleurs "carte" et non "dessin", même quand il dessine un bûcheron en train d’abattre un arbre, et vous verrez tout de suite pourquoi. Vous verrez, car l’originalité de ce livre est sa très abondante illustration, au moins un dessin par page, souvent plusieurs, des schémas, des graphiques, des spectrogrammes, plans, cartes etc. Toute représentation graphique d’une donnée peut s’y trouver, car l’esprit du jeune Spivet s’ouvre au monde et c’est la voie qu’il a choisie pour se l’approprier.
   
   Aidé par son professeur et ami, le Dr Yorn, et en cachette de ses parents, T.S. publie depuis déjà deux ans dans des revues scientifiques des dessins entomologiques ou des cartes. Les dites revues s’enthousiasment de son extraordinaire talent sans savoir que ce talent est d’autant plus remarquable que l’auteur n’est qu’un enfant. Mais voilà qu’un jour, le prestigieux Smithsonian Institute de Washington attribue son Prix à ce dessinateur d’exception sans soupçonner une minute son âge et l’invite à venir le recevoir. Et Washington est à des milliers de km! Mais T.S, dont nous avons entre temps découvert la vie de famille entre une mère "entomologiste saugrenue" et un père "dresseur silencieux et maussade de jeunes mustangs fougueux", va se lancer dans l’aventure et décider d’entreprendre seul cet énorme voyage, lui qui n’est jamais sorti de son ranch du Montana…
   
   Comme dans tous les romans de formation, ce périple lui fera découvrir une partie du monde des adultes qui, pour être des scientifiques n’en sont pas moins sensibles aux pressions du monde moderne, qu’il s’agisse d’argent ou de prestige. Et l’aidera aussi à mieux évaluer les sentiments de ses parents. Au passage, ce petit homme découvrira les ravages du sexisme et nous ne doutons pas que cela aussi fera de lui un homme meilleur.
   
   Si vous voulez aider vos jeunes à découvrir ce qu’est la culture et l’esprit scientifique, ou mieux encore, pour leur donner un fort désir d’y participer, faites-leur lire ce livre. Je sais qu’il y a une édition format poche mais je me demande ce que tous ces petits dessins peuvent donner s’ils sont encore réduits. Je n’ai pas vu mais je suis un peu réticente. Si la version grand format vous semble trop chère (21€ en 2013), empruntez-le à la bibliothèque ou trouvez-le chez les soldeurs, vous ne le regretterez pas. Un "indispensable" selon moi, d’autant qu’il est passionnant comme un roman d’aventures (qu’il est aussi). Alors, conclusion?
   
   "La médiocrité, c'est la moisissure de l'esprit. Nous devons constamment lutter contre elle : elle essaiera de s'insinuer dans tout ce que nous faisons, mais nous devons lui résister."

critique par Sibylline




* * *