Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Ados: Douze minutes avant minuit de Christopher Edge

Christopher Edge
  Ados: Douze minutes avant minuit
  Ados: Dernière séance avant minuit

Ados: Douze minutes avant minuit - Christopher Edge

Londres, 1899
Note :

   Thèmes : Policier, Enigme, Mystère
   
   
    Penelope Tredwell, 13 ans, est l'heureuse propriétaire d'un grand magazine londonien nommé "Le Frisson illustré", hérité à la mort de son père. Ce magazine doit son succès fou notamment à ses histoires terrifiantes rédigées par un certain Montgomery Flinch. Personne ne sait que les histoires proviennent de l'imagination débordante et futée de la jeune Penelope qui dirige l'affaire d'une main experte et discrète. Mais pour être libre de ses mouvements et garder le secret face aux insistantes demandes des journalistes avides de scoops, Penelope recrute un comédien qui endossera le rôle du talentueux et mystérieux écrivain. Alors qu'elle reçoit une lettre énigmatique provenant d'un docteur en hôpital psychiatrique, Penelope ne résiste pas à la curiosité d'en savoir plus et se rend, avec son acolyte sur les lieux où se produisent des faits inquiétants. Tous les soirs, douze minutes exactement avant minuit, les patients de l'hôpital se réveillent en transe et se mettent à écrire des paragraphes dont le sens défie toute logique. Quel mal étrange s'empare de ces patients? Et pourquoi écrivent-ils jusqu'à épuisement, jusqu'à se faire saigner en l'absence d'encre? Penelope voit là l'occasion parfaite pour mener l'enquête, au grand désespoir de son pseudonyme/acolyte! Qu'à cela ne tienne car la miss n'a pas froid aux yeux et est en quête d'une nouvelle histoire aussi terrifiante que sensationnelle!
   
   J'ai adoré "Douze minutes avant minuit" pour son ambiance feutrée et mystérieuse, digne des romans noirs à la "Shutter Island" version jeunesse! L'héroïne est malicieuse, espiègle et téméraire. C'est aussi une grande curieuse et fouineuse. Elle mène tambour battant une enquête mi-policière, mi-fantastique qui distille une part d'énigmes qui intriguent et attirent. Car les visions des patients, récoltés en "Ecrits de minuit" ne sont autres que des évènements du futur : catastrophes naturelles, attentats, guerres... Quel est le lien entre le Londres des années 1900 et le futur? Autant de suspense qui ne finit pas d'embarquer le lecteur dans un récit inventif, où monte une angoisse prenante et excitante. On apprécie les multiples références littéraires de cet univers d'érudits. L'investigation, riche en découvertes, nous conduira au cœur d'un complot arachnéen! Plongez dans cette ambiance sombre et cette mise en scène impeccable qui offrent à ce roman tout son charme à la Sherlock Holmes et provoque chez les lecteurs un intérêt palpitant.
   
   J'ai aimé le clin d'œil au féminisme et à une époque riche culturellement, celle du Londres du XIXe siècle et son ton résolument moderne : celle de l'affirmation de soi grâce à une héroïne au caractère bien trempé. Une excellente surprise!
    ↓

critique par Laël




* * *



Lisez-le en VO, vous pourrez dire que vous bachotez
Note :

   Lorsque je lis des mots tels qu'Angleterre, victorien, Londres, Bedlam ou encore mystère, un déclic doit se produire inconsciemment dans mon petit monde de lectrice et j'éprouve de suite une envie irrépressible de me procurer sur-le-champ le livre incriminé. Alors lorsque plusieurs lectrices ont présenté "Twelve Minutes to Midnight" ("Douze minutes avant Minuit" en VF) de Christopher Edge, je n'ai pas su résister!
   
   Roman jeunesse néo-victorien, "Twelve Minutes to Midnight" met en scène la jeune Penelope Tredwell. Orpheline, elle a pris la succession de son père à la tête d'un magazine, The Penny Dreadful. Depuis qu'elle en est devenue l'éditrice et rédige sous le nom de plume de Montgomery Flinch des histoires à sensation, le magazine connaît un succès sans précédent. Lorsque débute le récit, Penelope a engagé un acteur pour incarner Flinch et assurer la promotion de chaque nouvelle histoire publiée dans le Penny Dreadful. Ensemble, ils vont être amenés à se rendre à Bedlam : une lettre a été adressée à Flinch afin de résoudre une curieuse affaire. En effet, chaque nuit, à minuit moins douze, les patients de l'asile se lèvent brutalement et se mettent à écrire frénétiquement (sur du papier ou à défaut, tout ce qui est à portée de main), laissant d'étranges messages a priori sans aucun sens.
   
   "Twelve to Midnight" est un agréable roman jeunesse qui se laisse lire tout seul. Il faut tout de même accepter de grosses ficelles et un postulat peu crédible à la base. Une adolescente victorienne de treize ans éditrice d'un magazine? auteur de best-sellers? qui sait quoi faire quels que soient la situation ou les dangers (capable par exemple d'extraire du venin d'une araignée comme si elle faisait ça tous les jours)? D'accord, on n'y croit pas un seul instant. Mais il faut bien avouer que lorsqu'on lit un roman traitant des patients "ensorcelés" du célèbre asile londonien, on peut bien accepter quelques petites invraisemblances! Alors je me suis plongée une fois de plus dans une Londres victorienne pleine de mystères pour côtoyer les patients de Bedlam mais aussi une troublante femme-araignée vivant dans les beaux quartiers. Voilà un roman plein de rebondissements, de facture assez classique certes, mais cela ne nous empêche pas de passer un très bon moment! J'ai hâte de lire le second tome!

critique par Lou




* * *