Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

La théorie du chaos de Leonard Rosen

Leonard Rosen
  La théorie du chaos

La théorie du chaos - Leonard Rosen

Dans les choux !
Note :

   Rentrée littéraire 2013
   
   
   Titre original : All Cry Chaos
   
   Henri Poincaré est l'arrière petit-fils du mathématicien éponyme, mais n'a pas suivi ses traces, quoique son travail à Interpol le conduise à chercher des solutions et résoudre des mystères. Il vient juste d'avoir la satisfaction de voir sous les verrous à La Haye Banivic, un criminel de guerre de l'ex Yougoslavie, et à Amsterdam un attentat fait disparaître James Fenster, éminent mathématicien américain qui s'apprêtait à intervenir lors d'un sommet de l'OMC, avec une conférence intitulée "L'inévitabilité mathématique d'une économie mondialisée" (sic). Poincaré est chargé de l'enquête sur la mort de James Fenster, alors que dans de nombreux pays surviennent des attentats attribués aux Soldats de l'enlèvement. Mais il est atteint de plein fouet dans sa propre famille par le désir de vengeance de Banovic.
   
    J'ai vraiment aimé ce roman fort original où les fractales jouent le rôle de guest star, Henri les voit partout! Le chou romanesco, un exemple de fractale naturelle (vous ne regardez plus votre bac à légumes du même œil). Des photos parlantes de feuillages, minéraux vus au microscope, de côtes vues de l'espace... pour une théorie de Fenster vraiment troublante.
   
    Même si j'ai un peu deviné avant Henri deux ou trois détails, et si cette histoire de Second enlèvement n'intervient finalement qu'en toile de fond, j'ai pris grand plaisir à le suivre dans sa lutte, ses souffrances, ses recherches tenaces. En plus d'un excellent policier c'est un être extrêmement attachant, surtout dans sa conviction de lutter contre la barbarie, la violence, la vengeance, non pas en les imitant, mais en respectant la justice et le droit.
   
   Un suspense efficace non agressif, un héros sympathique et bien campé, des personnages secondaires rendus vivants en quelques traits, une intrigue originale, voilà qui met fin à une période quelques mois où les polars me tombaient des mains.
    ↓

critique par Keisha




* * *



Polar tonicardiaque
Note :

   Ah là, ce polar vous donne la pêche par son intelligence, son sens du rythme et ses rebondissements!
   
   D’abord une trouvaille, le flic de service s’appelle Henri Poincaré comme le mathématicien génial, l’arrière petit fils lui, est flic à Interpol depuis pas loin de trente ans. C’est dire s’il est aguerri et revenu de tout! Il a acheté une propriété dans le Sud Ouest où il passe son temps libre avec sa femme.
   
   C’est un coriace Poincaré, il a traversé l’Europe pour mettre la main sur un criminel de guerre du temps de la guerre dans les Balkans et aujourd’hui il assure la sécurité pour un sommet de l’Organisation Mondiale du Commerce.
   
   Et vlan! un attentat va ficher en l’air la belle organisation prévue par Poincaré, un attentat à la bombe en plein Amsterdam dont un mathématicien génial James Fenster est la victime.
   
   Autour de Fenster gravitait pas mal de monde, fiancée, collègue, ennemi et la traque va conduire Poincaré d’Amsterdam à Barcelone, de Paris à Milan tout le monde essayant de mettre la main sur l’ordinateur de la victime qui contiendrait des secrets ultra dangereux...
   
   J’ai marché tout le long, d’abord un flic français ça nous change, ensuite l’intrigue est menée tambour battant, on saute d’un suspect à un autre, on hésite, bref l’auteur Leonard Rosen s’amuse bien avec nous et conduit son énigme mathématique avec brio.
   
   En prime une préface de Cédric Villani, le prodige des maths et un clin d’œil à Keisha qui m’a donné envie de le lire.

critique par Dominique




* * *