Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Une faiblesse de Carlotta Delmont de Fanny Chiarello

Fanny Chiarello
  Une faiblesse de Carlotta Delmont
  Tombeau de Pamela Sauvage
  Le Zeppelin

Fanny Chiarello est une écrivaine française née en 1974.

Une faiblesse de Carlotta Delmont - Fanny Chiarello

Tout simplement délicieux
Note :

   Carlotta Delmont, une des plus grandes chanteuses lyriques, disparait subitement en pleine gloire, alors qu’elle réside dans un grand hôtel parisien. Fugue? Suicide? Crime passionnel? Tout le monde s’interroge : la police bien sûr mais aussi ses amis, son compagnon (qui est aussi son impresario), sa fidèle gouvernante et le public avide des infos véhiculées par la presse. Sur la foi d’une dénonciation anonyme, Anselmo Marcat, sur scène avec elle, se retrouve suspect et arrêté. Ils sont en effet amants. Mais Carlotta est retrouvée. Elle se présente en effet à des policiers, les cheveux coupés, plusieurs jours après sa disparition. Mais tout cela ne dit pas ce qu’elle a fait pendant ces 11 jours et les raisons de cet éloignement...
   
   Un petit roman très séduisant, qui multiplie les tournures : lettres, articles de presse, rapports de police, télégrammes, témoignages et même une pièce de théâtre en deuxième partie de livre. Une forme originale qui n’est pas sans incidence sur le plaisir que l’on prend à lire ce roman.
   
    Mais l’intrigue n’est pas en reste : l’annonce de la disparition tout d’abord, suivie de l’enquête policière, puis l’analyse des raisons qui ont poussé cette célèbre cantatrice à tout quitter pendant quelques jours. Ce portrait de femme est tout simplement épatant, mais les personnages secondaires ne sont pas en reste. J’ai notamment beaucoup aimé le personnage d’Ida, sa femme de chambre.
   
   Un petit roman délicieux et très réussi.
   ↓

critique par Éléonore W.




* * *



De belles qualités littéraires, mais...
Note :

   La grande cantatrice, Carlotta Delmont, disparaît sans laisser d'adresse. Cette absence suffit à déclencher les questions puis les hostilités du monde de l'art lyrique. Mais, après quelques jours de recherche, la chanteuse réapparaît comme par enchantement. Trop tard! Le mal est fait, certains secrets bien gardés sont divulgués et l'époque (1927-1928) ne pardonne pas aux femmes libérées.
   
   Très clairement, "Une faiblesse de Carlotta Delmont" possède de belles qualités littéraires, fourmille de procédés narratifs ingénieux : correspondance, monologues des différents protagonistes, télégrammes, articles de presse, tentative d'une pièce de théâtre (un peu bancale parce qu'elle repose sur du vide. Difficile dans ce cas, d'avoir une assise claire).
   
    L'intrigue se scinde en deux parties : la première (la plus réussie) narre les conséquences de l'absence de Carlotta auprès de son entourage (imprésario, amants, dame de compagnie, échotiers, public etc.), la seconde (étirée en longueurs et donc insupportable par moments : trop de broderies gâchent le tricot) m'a semblé plus terne, sans reliefs, avec comme seule idée : justifier la fuite de Carlotta (explicable en deux lignes) et son déclin d'une certaine façon, avec la folie pour décorum.
   
   Si la forme ici brille de l'ingéniosité de Fanny Chiarello, elle n'empêche la sanction d'un fond trop léger et des sujets déjà traités (femme-objet, revers du succès, époque économique trouble avec krach boursier en filigrane, etc.) : je me serais bien contentée du début!

critique par Philisine Cave




* * *