Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Lignes de fond de Neil Jordan

Neil Jordan
  Confusion
  Lignes de fond
  Les ombres

Neil Jordan est un cinéaste et écrivain irlandais né en 1950.

Lignes de fond - Neil Jordan

De compromissions en trahisons
Note :

   Signalons que Neil Jordan, cinéaste, a commencé sa carrière comme écrivain.
   
   En Espagne pendant la guerre civile, Donald Gore, attend son exécution, il se souvient des circonstances qui l’ont amené à s’engager dans les forces républicaines. Une mère morte de bonne heure, un père homme politique dans les années troubles de la guerre d’indépendance et la guerre civile. Ce père qui semble renier ses idéaux les uns après les autres. Cet homme parvient à un ministère, il s’absente de plus en plus souvent. Donald prend des leçons de piano avec une jeune fille de peu son aînée, ils ont une aventure, mais Rose décide d’épouser son père. Ultime bravade, Donald choisit le camp républicain que son père vient de quitter.
   
   Suite à des pressions venues d’Irlande, il est relâché, mais "dans la vie tout se paye un jour", le prévient l’officier allemand qui le libère. A son retour en Irlande il retrouve son père paralysé dans une chaise roulante, il a eu une attaque durant la semaine qui a suivi le départ de Donald.
   
   La deuxième guerre mondiale est là, Donald est contacté pour une mission, une ultime trahison pour lui ou enfin la rédemption?
   
   Donald est un enfant solitaire, la perte de sa mère et sa solitude près d’un père qui, lui semble-t-il, manque de communication, le pousse vers Rose. L’éternel problème des relations entre le père et le fils est poussé au paroxysme par la présence de Rose.
   Rose est une jeune femme de classe sociale moyenne, famille avec huit enfants pour elle ce travail est primordial, mais son dévouement sera sans limite quand son mari sera handicapé.
   
   Au début ce qui donne sa force au récit, c’est le parallèle entre les préparatifs de la mort attendue et les souvenirs de jeunesse. Ces souvenirs qui expliquent l’antagonisme entre le père et le fils. Puis la seconde partie du livre parle des étranges relations qui s’installent entre ce trio, compliquées par le retour du passé de Donald.
   
   Roman agréable qui parle d’une période de grand doute en Irlande ou les enjeux politiques engendraient tous les reniements et toutes les bassesses. A noter un petit rappel historique en début de livre qui sera bien utile pour comprendre l’intrigue.
   
   
   Extraits :
   
   -Ainsi attendions-nous l’épreuve avec résignation et un semblant d’ennui.
   
   -Cette maison n’a plus rien d’un foyer depuis quatorze ans.
   
   -Etudiant à Trinity, il se convertit de plus d’une manière : d’abord au credo républicain de l’époque, ensuite au catholicisme.
   
   -J’en vins à me demander si ma mère aurait été semblable à Rose si elle avait vécu.
   
   -J’entendis des vétérans aux cheveux gris, anciens combattants de la guerre paternelle (d’indépendance), traîner dans la boue l’Etat libre, parler de trahison ou de n’importe quoi.
   

   Titre original : Sunrise with the sea monster. (1996)

critique par Eireann Yvon




* * *