Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

D comme: Hauteville House - tomes 1 à 4 de Fred Duval

Fred Duval
  D comme: Hauteville House - tomes 1 à 4

D comme: Hauteville House - tomes 1 à 4 - Fred Duval

Tomes 2 et 3
Note :

   Illustrations : Thierry Gioux
   
   
   Présentation de l'éditeur:
   
   1864.
   En marge de ses conquêtes et de l'histoire officielle, l'Empereur Napoléon III utilise son armée et ses services secrets pour des missions visant à étudier des phénomènes qui relèvent de la métaphysique, des sciences occultes, des légendes populaires. Son but: obtenir la suprématie sur ses principaux rivaux, les Anglais et les Prussiens. À Guernesey, dans les profondeurs d'Hauteville House, la demeure de Victor Hugo en exil, une poignée de soldats républicains tentent de contrer les projets impériaux."

   
   
   Commentaire:
   
   "Hauteville House", c'est drôlement bien! J'avais déjà beaucoup aimé le premier tome, et ça a été un réel plaisir que de me replonger dans cet univers uchronique à saveur steampunk.
   
   Récapitulons donc. Gavroche, notre héros, est toujours sur sa mission où il doit empêcher l'empire de conquérir l'Amérique grâce à une arme secrète. Napoléon III a en effet l'intention d'aider les sudistes à gagner la guerre de Sécession et c'est dans cet univers que nous sommes toujours. Mais des découvertes ont été faites, des découvertes en lien avec les Mayas et leurs dieux, ce qui a permis à la technologie d'avancer étrangement. C'est toujours un plaisir de voir comment sont organisés les moyens technologiques. La version d'un ordinateur présentée est gé-ni-a-le!
   
   Nous nageons donc en plein mystère, avec des parchemins secrets, des légendes et des malédictions. Par ailleurs, Églantine, veuve d'un agent décédé à Gettysburg, décide de s'en aller sur le terrain, en infiltrant une expédition vers l'Amérique. Mais une étrange voyante est également du voyage.
   
   Si j'avoue avoir une petite préférence pour le tome 2, le tome 3 s'anime vers la fin et j'ai adoré le passage se déroulant à Atlanta, avec les clins d’œil à "Gone with the Wind" (Hôtel Selznick... really?). C'est une histoire complexe, qui se tient du début à la fin et qui a toujours ces accents James Bondiens qui me plaisent tant. Et là, il me faut la suite. C'est que certains de nos héros sont en bien mauvaise posture!
   
   Une série que j'aime beaucoup... et que je compte bien poursuivre!

critique par Karine




* * *