Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

De ce côté du phare (Voyages en Sicile) de Vincenzo Consolo

Vincenzo Consolo
  De ce côté du phare (Voyages en Sicile)
  Le palmier de Palerme

Vincenzo Consolo est un écrivain italien né en 1933 en Sicile, et mort le 21 janvier 2012 à Milan.


* Citations dans la rubrique "Ce qu'ils en ont dit"

De ce côté du phare (Voyages en Sicile) - Vincenzo Consolo

L'île sulfureuse, son histoire, ses écrivains
Note :

   "De ce côté du phare" porte un sous-titre qui est - presque - mensonger. Je dis bien "presque", car s'il est vrai que la collection d'articles, de préfaces, de conférences... rassemblés dans ce livre semble à première vue se rattacher davantage à l'Histoire ou à la critique littéraire qu'au récit de voyage, c'est bien une vision particulière du voyage qui finit par se dessiner en filigrane de ces textes quelque peu disparates. Tout d'abord d'une expérience du voyage que Vincenzo Consolo partage avec d'autres romanciers siciliens qui ont comme lui choisi de quitter leur île natale pour "vivre et écrire (loin de la Sicile, sur la Sicile)", le voyage devenant pour eux de ce fait un voyage de retour, véritable odyssée, "exil nécessaire de la terre et du retour par la mémoire et la poésie dans la terre de notre coeur ou de notre inquiétude existentielle" (p. 194) . Et puis d'un authentique voyage à travers les paysages et l'histoire de la Sicile qui apparaissent à l'arrière-plan de textes qui traitent de sujets aussi divers que l'exploitation des mines de soufre, la pêche du thon ou de l'espadon, les romans de Luigi Pirandello, Giuseppe Tomasi di Lampedusa, Leonardo Sciacia ou encore de la profonde influence de la culture arabe sur l'identité sicilienne.
   
   La brièveté des articles repris dans "De ce côté du phare" ne permet pas toujours à Vincenzo Consolo de donner sa pleine mesure (laquelle confine à la perfection, avec le magnifique roman qu'est "Le palmier de Palerme"). La précision rigoureuse de son écriture s'y fait par moments un peu pesante. Faute d'une présentation du contexte dans lequel ils ont vu le jour, certains textes soufrent d'une entrée en matière pour le moins abrupte qui en rend l'accès malaisé. Mais malgré ces quelques défauts, "De ce côté du phare" est un livre passionnant par l'éclairage qu'il apporte sur l'oeuvre de Vincenzo Consolo et sur sa vision de la littérature et de la poésie, transmettant non pas "la connaissance d'un lieu, mais la connaissance du Lieu, du lieu toujours inconnu et mystérieux, très beau et terrible, qui s'appelle la vie" (p. 258) , une vision partie d'une île sulfureuse pour atteindre à l'universel.

critique par Fée Carabine




* * *