Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

C comme: Sherlock Holmes, T1, L'Etoile Sanglante de Croquet

Croquet
  C comme: Sherlock Holmes, T1, L'Etoile Sanglante

C comme: Sherlock Holmes, T1, L'Etoile Sanglante - Croquet

Rien de neuf
Note :

    Dessin : Bonte
   
   
   Vous l'aurez compris, je traverse actuellement une période BD et ne cesse de découvrir de nouvelles séries! Cette fois-ci je me suis lancée dans l'une des séries inspirées de l’œuvre d'Arthur Conan Doyle, avec le premier tome de la série "Sherlock Holmes, L'Etoile Sanglante."
   
   Nous y retrouvons un tandem Holmes-Watson très classique, dont l'aspect et la tenue vestimentaire sont dans la plus pure tradition holmesienne.
   
   Le pitch : une jeune bouquetière est retrouvée morte dans un parc, la main tranchée et le cœur arraché. Deux autres personnes ont été tuées récemment de la même façon. Sherlock s'intéresse de près à cette affaire, tandis que Scotland Yard patauge et que la presse fait des rapprochements hâtifs entre ces meurtres et l'affaire Jack l'Eventreur, encore fraîche dans les mémoires. Les aventures de Holmes le mèneront à travers les plus hautes sphères politiques mais aussi les groupes d'adeptes des sciences occultes...
   
   Ceux qui viennent fréquemment par ici connaissent mon goût pour l'époque victorienne et les Victorian mysteries. J'ai donc retrouvé avec bonheur un de mes sujets de prédilection et passé un agréable moment en lisant cette BD. Ce n'est pas vraiment un coup de cœur : je trouve les illustrations très classiques, voire un peu datées. L'enquête manque un peu de fraîcheur également et la première déduction de Holmes m'a fait sourire (il dit à Watson qu'il sait que ce dernier est contrarié car on risque d'établir un lien entre les meurtres et la profession médicale, comme dans le cas de l'Eventreur, et attribue cette formidable déduction au fait que Watson prend un air de plus en plus renfrogné en lisant les nouvelles du jour et a jeté un œil sur son stéthoscope, placé en évidence sur la table de leur salon!).
   
   Malgré tout, les amateurs du genre apprécieront ce séjour à Baker Street. L'intrigue est sympathique et se laisse lire facilement, l'arrière-plan politique évoque les débats sur le travail des enfants... on retrouve une ambiance et des personnages familiers. Certes, pas de dépaysement au programme, mais j'ai suffisamment apprécié pour être tentée par la suite de la série.

critique par Lou




* * *