Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

La vie de Régis de Sa Moreira

Régis de Sa Moreira
  Le libraire
  Mari et femme
  La vie
  Comme dans un film

Régis de Sa Moreira est un auteur français né en 1973.

La vie - Régis de Sa Moreira

Défaite par forfait
Note :

   Abandon de lecture, hélas!
   
   "Des personnages se succèdent et se croisent, auxquels on s’attache le temps de quelques lignes, d’une pensée, d’un fragment d’histoire, par une fenêtre ou un rideau, un souvenir, un quai de métro, un souffle, tout ce qui tisse le fil du hasard." (éditeur)
   
   Serait-ce parce que je n'apprécie pas beaucoup les histoires courtes que je n'ai pas du tout su apprécier ce petit livre? Peut-être! Toujours est-il qu'au bout d'un certain temps je n'ai tout simplement pas pu continuer ma lecture. J'ai fermé le livre et ne l'ai plus ouvert! Ce qui m'arrive très rarement. J'aime donner sa chance à un livre que je n'aime pas forcément et parfois la bonne surprise arrive vers la fin.
   
   Cette fois-ci, non! Impossible! Cette suite de paragraphes très courts où le personnage dont on vient de parler prend la plume à son tour, ce jeu littéraire, ces sauts de puces qui n'en finissent pas, tout cela m'a profondément agacée au bout d'un moment. Trop systématique. Je me sentais devenir girouette à force de changer de point de vue. Une telle multiplicité de personnages me donnait le tournis. Pas de personnage privilégié. Rien à quoi me raccrocher. J'oubliais les remarques, les réflexions, les notations aussi vite que je les lisais.
   
   Un livre énervant pour moi. Un abandon!
   
   Les avis sont très partagés. Qui aime beaucoup, qui un peu seulement et qui pas du tout! Moi j'ai quitté le navire! Cet auteur n'est sans doute pas pour moi!
   ↓

critique par Mango




* * *



Zapping
Note :

   "Trois p'tits chats, trois p'tits chats, trois p'tits chats, chats, chats,
    Chapeau d'paille, chapeau d'paille, chapeau d'paille, paille, paille,
    Paillasson, paillasson, paillasson, -son, -son,
    Somnambule, somnambule, somnambule, -bule, -bule,
    Bulletin, Bulletin, Bulletin, -tin, -tin
    Tintamarre, tintamarre, tintamarre, -mare, -mare,
    Marabout, marabout, marabout, -bout, -bout,
    Bout d'ficelle, bout d'ficelle, bout d'ficelle, celle, celle,....."
   
   Telle la célèbre comptine citée précédemment, Régis de Sá Moreira crée une suite de témoignages séparés de points de suspension, chacun laissant la place à un autre (au moyen d'un mot ou d'une évocation), une farandole de personnages de la vie réelle. N'hésitant pas à faire parler des animaux, des fœtus ou des célébrités comme Angelina Jolie, ce court roman jouissif aborde aussi les rencontres heureuses ou malencontreuses de l'existence (dure, la page 98). La forme narrative originale crée un zapping régulier et rythmant, jamais ennuyeux. Chaque parole me semble suffisamment marquée pour laisser une empreinte tantôt émouvante, tantôt rude. Comme en page 54 :
   "J'arrive pas à vaincre le monstre du cinquième niveau. J'ai essayé tout le week-end, il est imbattable ! Ce jeu est trop difficile pour moi, je ne comprends pas comment mon filleul a réussi à le terminer...
   Il faut utiliser les trois bazookas à la fois, pile au moment où il saute en arrière. J'ai mis un peu de temps mais j'ai trouvé. Je n'ai plus personne contre qui me battre maintenant. Vivement que ma belle-mère accouche..."
   

   Un ensemble distrayant, bien mené mais qui ne révolutionnera pas la littérature (je pense que l'auteur ne l'envisageait pas de toute façon). Très clairement, Régis de Sá Moreira s'inscrit comme créateur littéraire aux procédés assez lumineux (j'avais apprécié son Mari et Femme, surprenant également) et cherche à décloisonner les registres.

critique par Philisine Cave




* * *