Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Premier homme de Xavier-Marie Bonnot

Xavier-Marie Bonnot
  Le pays oublié du temps
  Premier homme
  Le dernier Violon de Menuhin

Xavier-Marie Bonnot est un écrivain et réalisateur français né à Marseille en 1962.

Premier homme - Xavier-Marie Bonnot

Polar érudit
Note :

   Les calanques de Marseille, une grotte sous-marine. Un plongeur archéologue, trouve la mort en cherchant un pétroglyphe. Dérangé dans sa quête par une présence malveillante, paniqué, il remonte trop vite à la surface, est victime d’un accident de décompression.
   
   Autrefois, la grotte Le Guen (c’est breton ou marseillais?) était accessible à pied sec. Trois archéologues préhistoriens y faisaient déjà des fouilles et l’un d’entre eux avait trouvé une statuette d’homme à tête de cerf désignée aussi sous le nom de "dieu cornu" datant du Paléolithique supérieur.
   
   Quarante ans plus tard, le fils d’un des préhistoriens, Thomas Autran vient de s’échapper de l’asile de Ville Evrard près de Paris. Il y était interné depuis dix ans. Atteint de sévère schizophrénie, meurtrier de femmes. Son délire le porte à vouloir vivre selon une éthique "préhistorique", être le premier homme, accomplissant des rituels sacrés (évidemment le meurtre y a sa part). Il partage sa folie avec le docteur Caillol, son psychiatre…
   
   Michel de Palma, flic bientôt à la retraite, se lance à la poursuite de l’inquiétant individu, à qui il a déjà été confronté dix ans plus tôt.
   
   Ce roman appartient à la catégorie des "polars érudits" nous livrant en plus des crimes et de l’enquête policière, une masse de renseignements sur un sujet précis, souvent il s’agit d’une civilisation ancienne. Le dernier Bonnot portait sur les coutumes des Papous de Nouvelle Guinée. On se souvient aussi du "Dernier Lapon"… d’Olivier Truc.
   
   Ici, c’est le vécu des ancêtres de l'époque Cro-Magnon (ou Néandertal?) que l’on tente d’évoquer et leurs coutumes religieuses, le chamanisme en particulier. Mais ce n’est pas tout, car la psychiatrie s’en mêle, ainsi que la tragédie grecque. Le matériau historique et littéraire peut enrichir avec profit le propos d’un polar, si ce contenu est utilisé de façon subtile. Ici Je ne trouve pas cela très fin. Les personnages de Thomas et sa sœur sont trop héroïques à mon goût, trop chargés de sentiments forts et d’actes sublimes et horrifiques… tout en ayant gardé des attitudes de gamins!
   
   Je n’arrive pas trop à prendre au sérieux ce schizophrène qui brandit une hache en criant "voici le signe! premier homme…" ; D’autant plus qu’on nous le décrit comme invincible, puissant, séduisant, d’une intelligence rare, j’en passe et des meilleures!!
   
   De même les personnages secondaires sont trop "cliché" comme par exemple le psychiatre fou, la maman pervertie et séduite, et l’ensemble prend un tour manichéen que je n’avais pas remarqué dans le précédent roman de cet auteur*. Cela reste du bon polar, correctement structuré.
   
   
   * "Le pays oublié du temps"

critique par Jehanne




* * *