Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

De sueur et de sang de F.X. Toole

F.X. Toole
  De sueur et de sang
  La brûlure des cordes

De sueur et de sang - F.X. Toole

Poing à la ligne !
Note :

   De cet auteur beaucoup de gens connaissent l'adaptation cinématographique d'une de ses nouvelles faite par Clint Eastwood, "Million Dollars Baby". C'est malheureusement restreindre son œuvre à un seul texte, même s'il est excellent. Ici comme dans ses autres livres, il est question d'hommes, de poings, de sang et de boxe.
   
   Trois nouvelles dans ce court recueil, augmenté d'une préface d'Erin Patricia Boyd, fille de F.X.Toole, de notes sur Dub Huntley, mentor de l'auteur. Livre qui se termine par "Le seul truc qui compte" postface d'Eddie Muller, écrivain et historien du film noir.
   
   "Poids lourds à l'entraînement" se rapproche plus d'un essai sur les méthodes d'entraînement spécifiques aux poids-lourds, que d'une nouvelle. F.X.Toole n'a pas une estime très particulière pour ces boxeurs, qui sont, malgré tout, la catégorie reine de ce sport, et qui de ce fait sont ceux qui brassent le plus d'argent. Mais ils sont certainement aussi les plus susceptibles et les plus prétentieux qui pensent qu'ils vont réussir et que tout leur est dû. En réalité très peu arrivent au stade de très très grands champions.
   
   "Virées nocturnes" est une vraie nouvelle noire, de la boxe soit, mais aussi des morts violentes. Billy Clancy est un ancien boxeur qui a réussi, non pas sa carrière, mais sa reconversion. Sorte de bon samaritain dans son quartier de San Antonio, il est très connu et très apprécié. Il aide volontiers les anciens boxeurs en leur donnant du travail dans quelques-uns de ses restaurants. Mais il est impitoyable en cas de trahison. Un de ses gérants est parti avec la caisse se réfugier au fin fond du Mexique. Cela ne lui a pas beaucoup porté chance, les chiens errants du quartier ont mangé ses testicules. Un autre, embauché comme cuisinier, en profitait pour faire du trafic de drogue, il est mort d'une façon violente et la police n'a pas cherché très très loin le coupable. Mais la boxe et son ambiance particulière lui manquent, alors quand il croit avoir trouvé enfin le grand espoir blanc dans la personne d'un Irlandais comme lui, il pense retrouver une ancienne jeunesse. Mais les grands espoirs peuvent amener de grands désespoirs, et l'argent facile a vite fait de tourner la tête. La vie n'est pas un long fleuve tranquille!
   
   "La perle rare" c'est dur à trouver. Tout entraineur ou manager vous le dira, tous les boxeurs ont leur point faible. Ernie est de ceux-là, jeune italien et beau gosse, entre Hollywood, la maffia des studios et l'alcool, sa carrière est en ruine. Sa sœur et un entraîneur rude, mais efficace, relancent sa carrière; de victoire en victoire, l'avenir s'annonce brillant. Un combat en Allemagne semble lui ouvrir les portes d'un grand combat, mais les vieux démons resurgissent et l'argent rapide le perdra de nouveau!
   
   Pratiquement que des boxeurs comme personnages dans ce petit recueil de nouvelles, ou des entraîneurs, enfin tout tourne autour du monde de ce sport.
   
   J'ai beaucoup aimé le sport en général et j'ai été un fervent lecteur de ce journal sportif bien connu. Je n'ai pas eu une attirance particulière pour la boxe, mais je ne suis pas non plus un ignare profond sur ce sport considéré comme "Un noble art" et codifié par le marquis de Queensberry. Ce dernier, et ici on rejoint la littérature, est le père d'Alfred Douglas et il fut la cause du procès perdu par Oscar Wilde pour homosexualité.
   
   Quelques photos permettent de mettre un visage (qui ne soit pas celui de Clint Eastwood) sur Jerry Boyd (vrai nom de F.X.Toole) et Dub Huntley.
   
   Un bon livre qui se lit très bien, qu'il n'est pas nécessaire d'être fan de la boxe pour apprécier.
   WBO, WBC,WBA,IBF, chacun reconnaîtra les siens dans un monde où l'on ne se sert pas la ceinture et où les dollars affluent!
   
   
   Extraits :
   
   - L'entraînement d'un poids-lourd pose un tas de problème. Comment obtenir d'un type blindé de testostérone qu'il se serve de son cerveau?
   
   - Comment un type aussi grand, beau, fort et intelligent comme moi pourrait-il se tromper?
   
   - Le combat est facile, l'entraînement un calvaire.
   
   - Billy Clancy avait un vrai cœur d'Irlandais.
   
   - Ça, c'était Billy Clancy : pas de zob dans le job.
   
   - L'argent pue quand on en reçoit plein d'un coup comme ça.
   
   - J'ai des ancêtres qui s'appelaient Geraghty et O'Kelly, et devant la bassesse de Coyle, j'ai eu honte de mes gènes irlandais.
   
   - Je ne parle pas de la picole, ni de la came, ni des gonzesses. La pire des choses à Los Angeles, c'est Hollywood.
   
   - ... il me suppliait de lui donner de l'eau. Je lui répondais que les bons boxeurs n'ont pas besoin d'eau et que les mauvais n'en méritent pas. Il a cessé de geindre.
   

   Titre original : Textes parus séparément aux USA.

critique par Eireann Yvon




* * *