Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Les clochards célestes de Jack Kerouac

Jack Kerouac
  Visions de Gérard
  Vraie blonde et autres
  Les souterrains
  Maggie Cassidy
  Sur la route
  Big Sur
  Le vagabond américain en voie de disparition
  Les clochards célestes
  Les anges vagabonds
  Docteur Sax
  Tristessa
  Pic
  Le vagabond solitaire
  Underwood Memories
  Vieil Ange de Minuit
  Journaux de bord (1947/1954)
  La vie est d’hommage
  Satori à Paris

Jack Kerouac est un écrivain et poète américain né en 1922 dans le Massachusetts et mort en 1969 à en Floride. Il compte parmi les membres les plus importants du mouvement de la Beat generation en littérature.

On a aussi beaucoup écrit sur Kerouac:
* "Jack Kerouac half back" de Fausto Batella
* "Jack Kerouac, Breton d'Amérique" de Patricia Dagier et Hervé Quéméner
* "Kerouac" d'Yves Buin
* "Sad Paradise" de René Tanguy

Les clochards célestes - Jack Kerouac

Hymne à la liberté
Note :

   Année de première publication française: 1963
   
   
   L'histoire:
   Jack Kerouac raconte la rencontre et la naissance de l'amitié avec Gary Snyder, poète, alpiniste, anti-conformiste, orientaliste et fou du zen dans les années 50. Ensemble ils graviront le Matterhorn, point culminant de la Californie et passeront un printemps enchanté dans une cabane sur une colline surplombant San Francisco. De plus, dans la durée du livre, Kerouac traversera trois fois les Etats-Unis en stop, la dernière fois pour se rendre dans le Nord-Ouest où Snyder l'a convaincu d'être guetteur d'incendie sur le Pic de la Désolation. Seul pendant deux mois au sommet, Kerouac s'adonnera à la méditation et le racontera dans la dernière partie du livre. De plus, tout le livre est traversé par les interrogations bouddhistes des deux héros.
   
   
   Mon ressenti:
   J'ai toujours considéré Kerouac comme un frère littéraire et j'ai eu le plaisir de vivre la naissance de l'amitié avec Gary Snyder grâce à ce livre car Kerouac est un formidable conteur. D'ailleurs la première partie du livre est "sage et calme" dans le sens où Kerouac ne se lance pas dans sa prose un peu folle; je pense qu'il est impressionné par ce jeune poète de 8 ans son cadet et qui dégage une énergie et des passions communicatives. L’ascension du Matterhorn et les deux mois passés sur le sommet du pic de la Désolation marqueront profondément Kerouac et il doit ses expériences à Gary Snyder.
   
   Bien sur la vie bohème des "beatniks" de l'époque nous est contée avec brio et la deuxième partie du livre devient plus folle. Kerouac passe un hiver chez sa mère en Nouvelle-Angleterre à méditer de jour comme de nuit dans les bois de pins et à rechercher des visions et à s'interroger sur sa foi bouddhiste.
   
   Ses traversées des Etats-Unis en stop sont toujours un peu folles et si bien racontées qu'elles donnent envie au lecteur de voyager aussi.
   
   Ce livre est un merveilleux portrait de Gary Snyder qui osait vivre à sa façon dans l'Amérique conformiste des années 50. Ce livre n'a rien perdu de son énergie malgré le temps et est très bien écrit. Il est de plus un merveilleux témoignage sur la génération beat de l'époque.
   
   C'est un hymne à la liberté conté par un Kerouac éclairé qui peut à son tour illuminer nos vies un peu vaines.
   
   Je vous conseille donc de suivre la trace de Crazy Jack et de son pote Gary.

critique par L'habitué




* * *