Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Dès 09 ans: La petite marchande de rêves de Maxence Fermine

Maxence Fermine
  Opium
  Billard Blues
  Le violon noir
  Neige
  L'apiculteur
  Le tombeau d'étoiles
  Dès 09 ans: La petite marchande de rêves
  Zen
  Chaman
  Noces de sel

Maxence Fermine est un écrivain français né en 1968.

Dès 09 ans: La petite marchande de rêves - Maxence Fermine

Au royaume des ombres
Note :

   Thèmes : Rêve, Voyage, Inconscience
   
   Entre conte initiatique et voyage onirique, "La petite marchande de rêves" est un petit bijou de littérature jeunesse accessible dès l'âge de 9 ans. A mi-chemin entre "Alice au Pays des merveilles" et "Le Petit Prince", Maxence Fermine nous offre un rêve enchanteur peuplé d'étranges créatures et/ou personnages-héros modernes.
   
   Le jour de ses onze ans, Malo se rend à sa fête d'anniversaire organisée à son insu par ses parents, incapables d'être présents pour cette occasion. Sur le chemin, le taxi qui le conduit a un accident et tombe dans la Seine. Malo a disparu. Il est entré dans le Royaume des Ombres où tout est en noir et blanc. C'est un lieu magique et mystérieux dans lequel réside un arbre qui prend racine, un chat qui parle, un clown blanc en faillite, un clochard céleste et la fabuleuse Lili la petite marchande de rêves... Comme dans toute aventure initiatique, Malo devra affronter un odieux alchimiste et des spectres inquiétants. Un défi à relever, une âme à sauver... l'aventure de Malo ne fait que commencer.
   
   Univers charmant et plein de fantaisie, "La petite marchande de rêves" est un conte frais, sage et optimiste qui fait la part belle à de très jolies idées, à l'image de ces boîtes à bonheur, qui délivrent des couleurs et des rêves sereins. Poésie, jeux de mots malicieux, déambulations décalées à la "Coraline" de Neil Gaiman ; il y a tant de belles choses à découvrir dans ce conte que la féerie opère et nous transporte. Et comme tout rêve doux, où parfois l'on regrette tant de se réveiller, l'auteur termine par une petite touche de mélancolie, laissant la trace d'une lecture inoubliable.

critique par Laël




* * *