Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

La Dame à la Camionnette de Alan Bennett

Alan Bennett
  La Reine des lectrices
  La Mise à nu des époux Ransome
  So Shocking !
  La Dame à la Camionnette

Alan Bennett est un écrivain et acteur britannique né en 1934.

La Dame à la Camionnette - Alan Bennett

Roman pas humoristique
Note :

   Je connaissais d'Alan Bennett quelques courts récits et nouvelles humoristiques très British, le meilleur restant pour moi "La Reine des Lectrices" - avant tout pour les pistes de lecture qu'il offrait. Si Alan Bennett n'est pas mon auteur anglais préféré, il reste une valeur sûre lorsque je cherche une lecture un peu légère. Je l'ai découvert dans un autre registre avec "La Dame à la Camionnette", où il relate ses échanges avec une vieille femme excentrique de Camden Town. Ce récit est basé sur le journal d'Alan Bennett qui y a consigné au fil des années les faits marquants de sa cohabitation avec Miss Sheperd.
   
   A travers ce livre, l'auteur nous invite à découvrir Londres dans les années 1970-80, et un quartier, Camden Town, progressivement envahi par une classe moyenne intello-progressiste, qui cherche à concilier aisance financière et préoccupations d'ordre social. Alan Bennett fait la connaissance de Miss Sheperd alors qu'elle cherche quelqu'un pour pousser sa camionnette vers un nouvel emplacement. Car Miss Sheperd vit dans sa camionnette jaune, remplie d'affaires sales, de cochonneries accumulées au fil des ans mais aussi d'objets on ne peut plus "classe moyenne" (articles de cuisine notamment), assez incongrus dans cet environnement. Le temps passant, Miss Sheperd se fait agresser à plusieurs reprises et Alan Bennett lui propose de stationner dans son jardin. La situation s'éternisera. Loin de remercier l'auteur, la vieille dame ne le ménagera pas et conservera jusqu'au bout toute son autorité... et ses manières originales.
   
   Je n'ai pas trouvé ce texte très humoristique contrairement à l'idée que je m'en faisais. En revanche, j'ai apprécié cette plongée dans un quartier de Londres qui s'embourgeoise, avec sa classe montante et ses laissés-pour-compte, dont Miss Sheperd constitue un exemple haut en couleur. Beaucoup d'anecdotes sont savoureuses mais le fond reste grave malgré tout.
   
   "Nous contournons Hampstead Heath à une allure assez peu mortuaire, descendons Bishop's Avenue et remontons ensuite jusqu'au cimetière de St Pancras, ensoleillé et verdoyant par cette belle journée. Nous traversons les allées abritées par des arbres clairsemés et rejoignons l’extrémité du cimetière, où s'étendent de longues rangées de tombes nouvellement creusées, recouvertes pour la plupart d'une dalle de granit noir. Par un heureux concours de circonstances - si l'on considère l'amour qu'elle aura voué aux voitures sa vie durant - Miss S. est enterrée à un jet de pierre de la rocade nord, qui passe juste derrière le mur d'enceinte et dont le brouhaha couvre le discours du prêtre chargé de confier son corps à la terre" (p 90).
   
   
   Titre original : The Lady in the Van, 1989

critique par Lou




* * *