Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

L'été des noyés de John Burnside

John Burnside
  Une vie nulle part
  Les empreintes du diable
  La Maison muette
  Scintillation
  Un mensonge sur mon père
  L'été des noyés

John Burnside est un écrivain écossais né en 1955 à Dunfermline.

L'été des noyés - John Burnside

L'univers de John Burnside
Note :

   Rentrée littéraire 2014
   
   Liv, 18 ans, vit avec sa mère, artiste peintre excentrique, qui s'est retirée en pleine gloire sur une île au nord de la Norvège avec sa fille. De nombreux prétendants se succèdent à sa porte, admirant sa peinture et sa beauté, mais elle ne cède à aucun bien qu'elle soit célibataire, Liv n'a en effet jamais connu son père. Cette adolescente solitaire a un seul ami : Kyrre Opdahl un vieil homme excentrique qui lui raconte des histoires incroyables et qui l'emmenait à l'école lorsqu'elle était petite. Sa mère s'en remet à lui pour tous les problèmes pratiques à régler comme réparer les objets en panne, lui livrer du bois pour le poêle, ou encore l'aider dans le jardin.
   
   Ce vieil homme est un formidable conteur, qui raconte des histoires étranges. Car étrange cette île l'est! En effet, deux jeunes frères y ont trouvé la mort, retrouvés noyés sans explication à quelques semaines d'intervalle. Cela ne laisse pas Liv indifférente car elle connaissait Mats Sigfridsson, un des noyés qui était un garçon de sa classe, qu'elle a toujours trouvé bizarre "Cela me frappait de constater que, chaque fois qu'il était séparé de son frère, il tombait dans une sorte d'étrange apathie". Liv est aussi déconcertée par Maia, "jeune fille moqueuse, aux yeux noirs et à la démarche dégingandée de garçon manqué" qui trainait souvent avec les deux frères. Elle est surnommée la Huldra par le vieil homme, qui voit en elle un esprit maléfique qui pousserait les hommes au suicide. Car d'autres disparitions, toutes plus mystérieuses les unes que les autres, se succèdent...
   
   Liv passe beaucoup de temps à observer à l'aide de jumelles, pour ne pas dire espionner, les estivants, qui louent en saison le logement que propose Kyrrhe. Au fur et à mesure du temps, elle découvre des comportement curieux... Tout comme la déconcerte le portrait d'elle que sa mère n'a jamais terminé, et qui est accroché dans la maison et non à l'intérieur de son atelier, où sont toutes ses autres peintures.
   
   J'ai été très heureuse de retrouver l'univers de John Burnside. Après avoir été totalement conquise par "Scintillation" il y a quelques années, j'ai été tentée par le pitch de ce nouveau roman. Je me suis retrouvée plongée dès les premières pages dans une ambiance comme je les affectionne, empreinte de mystère, avec des personnages complexes et originaux, solitaires et fascinants.
   
   Habilement construit, ce livre sait instaurer une atmosphère particulière qui fait qu'on se retrouve très rapidement happé par une intrigue pleine de suspens. Car il s'agit bien d'un thriller à l'ambiance lugubre : qui en effet est derrière la disparition de jeunes gens dans l'océan? Est ce un être maléfique, de malencontreux accidents ou tout simplement le fruit de l'imagination des habitants? Car Liv pense bien avoir été témoin de quelque chose qu'elle n'a pas réellement vu...
   
   Roman psychologique, surnaturel et fantastique, conte policier et poétique, ce récit nous plonge dans un univers sombre et envoûtant. Une prouesse romanesque qui doit aussi beaucoup à l'écriture de ce romancier brillant, recommandé par le "Magazine littéraire" et de nombreux libraires dans "Page" (merci à eux!) et qui m'a fait passer un excellent moment de lecture. Dommage cependant qu'à l'issue de la lecture, certaines questions restent encore sans réponse, car cela laisse un goût d'inachevé et coûte une étoile à l'auteur!

critique par Éléonore W.




* * *