Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

H.G. Wells Parcours d'une œuvre de Joseph Altairac

Joseph Altairac
  H.G. Wells Parcours d'une œuvre

H.G. Wells Parcours d'une œuvre - Joseph Altairac

Indispensable !
Note :

   Cet ouvrage a obtenu le Grand prix de l'Imaginaire 1999, catégorie essai.
   
   Tout à fait différent de la biographie de H.G. Wells publiée plus tard par Laura El Makki, cet ouvrage m'a tout autant plu. Et en effet, pourquoi choisir ? Il n'est pas bien difficile de lire les deux. Ils sont tous deux excellents.
   
   Joseph Altairac est un critique littéraire spécialiste de la science-fiction. Son ouvrage n'est pas soustitré "Parcours d'une œuvre" sans raison (on s'en doute bien). Ici, la biographie de Wells, qui fait le début de l'ouvrage, est menée assez rapidement pour donner tout de suite accès à une présentation et même étude de ses œuvres. La documentation est extrêmement précise et les thèses argumentées. Vous y apprendrez sur chaque ouvrage des détails qui vous permettront de mieux le comprendre.
   
   La biographie s'y mêle bien évidemment tout au long. Wells était un homme de convictions et ses romans, tout autant que ses essais (nombreux, tant en sociologie qu'en politique ou éducation) exprimaient ses idées, idées qui ont évolué tout au long de sa vie, d'où l’intérêt de la référence biographique.
   
   Autant l'ouvrage de Laura El Makki était intéressant car Wells a rencontré de grands personnages (Gorki, Staline, G.B.Shaw, Roosevelt etc.) autant celui de Joseph Altairac l'est parce qu'il nous fait pénétrer dans les coulisses de la création puis de la publication des romans dont nous avons tous entendu parler à défaut de les avoir tous lus. Car l’œuvre de Wells, n'est pas une œuvre parmi d'autres, elle est unique. Par sa richesse, son abondance et sa diversité d'une part (allant de la vulgarisation scientifique aux pamphlets politique en passant par romans, nouvelles et essais), mais surtout parce qu'il a été le premier à rationaliser par un vernis de science moderne les différents fantasmes plus ou moins répandus dans les imaginaires depuis l'antiquité, et à leur donner une forme qui depuis, est dans les imaginaires d'absolument tout le monde.
   
   Comme je le disais, c'est l'aspect bibliographique qui domine très largement ici et il me semble qu'il a été mené de façon parfaitement détaillée et complète et je ne vois pas comment on pourrait faire mieux. Alors le risque, quand on est à ce point précis et exhaustif, c'est d'être rébarbatif et fastidieux à lire, mais par une formidable habileté (qui lui a sans doute valu son Grand prix de l'Imaginaire) J. Altairac a complètement évité cet écueil. Je disais que la biographie de Laura El Majkki se lisait comme un roman, eh bien, il en est de même de cet essai qui a réussi contre toute attente à être pointilleux ET passionnant ! Lui aussi se lit comme un roman et ses 200 pages se dévorent. Elles rejoignent là leur modèle qui arrivaient à faire des best sellers populaires avec des ouvrages de sociologie ou de prospective.
   
   Alors en fait, ce n'était pas "Vous pouvez lire les deux", c'est "Il faut lire les deux". D'ailleurs, ils ne font pas double emploi. Quel plaisir de ne pas avoir à s'imposer les frustrations d'un choix !

critique par Sibylline




* * *