Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

La lettre qui allait changer le destin d’Harold Fry arriva le mardi de Rachel Joyce

Rachel Joyce
  La lettre qui allait changer le destin d’Harold Fry arriva le mardi

La lettre qui allait changer le destin d’Harold Fry arriva le mardi - Rachel Joyce

Non, pas Forrest Gump
Note :

   Rentrée littéraire 2012
   
   
   Kingsbridge, South Hams. Ce fameux mardi d'avril, donc, Harold Fry, sexagénaire à la retraite, reçoit une lettre de son ex-collègue Queenie Hennessy, en train de mourir d'un cancer à Berwick, huit cent kilomètres plus au nord. Vingt ans qu'elle a brusquement quitté la région. Vingt ans aussi qu'Harold et sa femme Maureen sont des étrangers l'un pour l'autre.
   
   Sous l’œil indifférent de Maureen, Harold répond à Queenie et part poster la lettre. Sauf qu'une fois parti, il continue, voulant marcher jusqu'à Berwick.
   
   Au fil des journées, entre deux rencontres, reviennent les souvenirs de sa vie, pas toujours bien gais. Son fils David, leur incompréhension mutuelle, son épouse Maureen, leur rencontre, l'amour qui les liait, devenu juste une cohabitation de l'habitude.
   "Il n'en revenait pas de se souvenir de tout cela. Peut-être cela venait-il de la marche. Peut-être voyait-on autre chose que le paysage quand on descendait de sa voiture et qu'on se servait de ses pieds." "En marchant, il libérait le passé qu'il cherchait à éviter depuis vingt ans."

   
   Voilà un bien joli roman décrivant avec délicatesse le retour à la vie d'Harold (et Maureen). J'aurai du mal à oublier certaines rencontres de Harold, ainsi que son voisin Rex. Des gens comme tout le monde. Bien sûr, ce livre ne révolutionnera pas la littérature mondiale, mais je l'ai lu le cœur parfois serré et c'est vraiment le genre qui fait du bien, comme un doudou.
   ↓

critique par Keisha




* * *



Un drôle de pèlerin
Note :

   Qui a fait l’expérience de la marche à pied sait que ce sont toujours de grands moments d’introspection… Mais quoi de plus original que voir le personnage principal d’un roman prendre son bâton de pèlerin, pour rejoindre une ancienne "amie sur le point de mourir d’un cancer.
   
   Comme le titre l’indique, la lettre qui lui apprend la maladie de son amie arrive un mardi alors qu’Harold est installé à la table du petit déjeuner. C’est là que sa femme lui dépose le courrier qui lui est destiné. "Cette enveloppe de couleur rose vient d’un centre de soins palliatifs où est hospitalisée Queenie Hennessy, une de ses anciennes collègues. A l’époque, il travaillait comme représentant dans une brasserie alors que Queenie était au service financier. Elle lui écrit pour lui dire adieu, car elle est atteinte d’un cancer. Harold, bouleversé par cette nouvelle, lui répond immédiatement et part dans la foulée "poster sa lettre à la poste. Sur le chemin, Il croise son voisin Rex, récemment veuf, avec qui il a l’habitude d’échanger quelques mots. Mais finalement il n’enverra jamais cette lettre et décidera à la place de partir voir Queenie. Car il se rend compte qu’il n’a pas trouvé les mots justes pour lui dire adieu par écrit. Submergé par l’émotion, il décide de faire toute cette route à pied, pour la rejoindre en espérant qu’elle ne quittera la terre que quand il sera arrivé jusqu’à elle. Car il s’en veut d’avoir à l’époque laissé tomber "Queenie alors qu’elle aurait eu besoin de lui.
   
   Ces journées de marche seront l’occasion de grands moments d’introspection qui lui permettront de "repenser à sa vie passée avec Maureen, notamment les premières années de vie commune, lorsqu’ils étaient encore très amoureux, et leur relation avec leur fils unique David. Tout au long de son trajet il appelle régulièrement sa femme, à qui Harold commence à manquer… Alors que ces dernières années, elle s’était plutôt montrée indifférente, plus occupée par son ménage et ses pensées, toutes tournées vers leur fils qu’elle vénère plus que tout.
   
   Ce livre est une véritable bouffée d’oxygène et une belle balade littéraire, pleine de sensibilité. Du suspens, de l’émotion parsèment ce roman original et tendre dans lequel on se glisse très facilement, avec en prime des personnages super attachants, "qu’on suit jusqu’au dénouement final. Un pèlerinage qui permettra à Harold de faire de belles rencontres et le deuil des blessures et drames passés.

critique par Éléonore W.




* * *