Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Camus, l'homme révolté de Pierre-Louis Rey

Pierre-Louis Rey
  Camus, l'homme révolté

Camus, l'homme révolté - Pierre-Louis Rey

"L'héroïsme est peu de chose, le bonheur est plus difficile"
Note :

   Né en Algérie en 1913, très tôt orphelin de père, Albert Camus a grandi dans un quartier populaire d'Alger, dans une pauvreté heureuse car inondée de soleil et bercée par la mer. Bonheur miraculeux de l'enfance qui, à force de volonté, a même résisté à l'annonce de sa maladie - la tuberculose diagnostiquée en 1930 qui lui a barré la route des terrains de foot et de l'école normale -, Camus n'ayant alors de cesse de réaffirmer de tout son être, de toute son attention, sa présence au monde sensible qui est pour lui le Seul Royaume. L'inimaginable fragilité de la condition humaine sera dès lors au coeur de toute son oeuvre qui explorera successivement les modalités de l'Absurde et de la Révolte, avant d'aborder celles de l'Amour, dans un dernier volet que sa mort dans un accident de voiture en 1960 l'empêchera de mener à bien (la pièce maîtresse de ce troisième pan de son oeuvre, le roman intitulé "Le premier homme" restant inachevé).
   
   Pierre-Louis Rey nous révèle ici un Albert Camus profondément humain, à la personnalité riche, complexe et souvent tourmentée - ombres et lumières. Animé par la quête du bonheur, homme sensuel, Albert Camus était aussi marqué par sa "terrible époque", celle du nazisme et des goulags staliniens. Il avait "mal à l'Algérie", sa terre natale à laquelle il resta toute sa vie profondément attaché. Et c'était un homme enfin en quête perpétuelle de justice et bien loin de se sentir lui-même justifié, en proie au doute, à l'angoisse et à la conscience de ses manquements (ce dont témoigne au premier chef "La Chute" que Jean-Paul Sartre, pourtant peu suspect d'une sympathie excessive envers l'oeuvre de son contemporain, considérait comme peut-être son plus beau livre "et le moins compris").
   
   Et si l'homme Albert Camus nous redevient proche, sous le regard teinté de sympathie, regard équilibré aussi, de Pierre-Louis Rey, son oeuvre est revisitée avec le même bonheur. Il n'est pas question ici d'analyses approfondies de chacun de ses ouvrages, mais chaque livre est présenté de façon succincte et claire, reprenant ainsi sa place dans le courant de l'élaboration de sa pensée. L'activité journalistique de Camus y retrouve aussi sa juste part, que les essais et les romans avaient pu lui voler aux yeux de la postérité, de même que son travail au théâtre, auquel il vouait une véritable passion depuis ses années d'étudiant à la faculté de Lettres d'Alger*.
   
   "Camus, l'homme révolté" est une biographie concise (120 pages à peine) et de facture très classique, mais parfaitement réalisée. Déjà auteur de plusieurs essais consacrés à Albert Camus et partie prenante dans la nouvelle édition de ses oeuvres dans la bibliothèque de la Pléiade, Pierre-Louis Rey nous fait partager en toute simplicité son intimité avec une oeuvre qui, si elle fut brutalement interrompue en 1960, parle toujours aux lecteurs du début du XXIème siècle. Et comme c'est souvent le cas dans la collection Découvertes, cette biographie est en outre richement illustrée d'un très beau choix de photos, textes et témoignages...
   
   
   * La passion qu'Albert Camus portait au théâtre est également perceptible dans sa correspondance avec René Char, déjà présentée ici, où l'évocation de ses activités d'adaptateur (des auteurs du Siècle d'or espagnol - Calderon de la Barca, Lope de Vega... - mais aussi de William Faulkner ou de Dostoïevski) et de metteur en scène occupe une large place.

critique par Fée Carabine




* * *