Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Travail soigné de Pierre Lemaitre

Pierre Lemaitre
  Robe de marié
  Cadres noirs
  Alex
  Au revoir là-haut
  Travail soigné
  Trois jours et une vie

Pierre Lemaitre est un écrivain français né en 1951 à Paris.

Travail soigné - Pierre Lemaitre

Accrochez-vous !
Note :

   Quatrième de couverture:
   
   "Dès le premier meurtre, épouvantable et déroutant, Camille Verhoeven comprend que cette affaire ne ressemblera à aucune autre. Et il a raison. D’autres crimes se révèlent, horribles, gratuits… La presse, le juge, le préfet se déchaînent bientôt contre la "méthode Verhoeven". Policier atypique, le commandant Verhoeven ne craint pas les affaires hors normes mais celle-ci va le placer totalement seul face à un assassin qui semble avoir tout prévu. Jusque dans le moindre détail. Jusqu’à la vie même de Camille qui n’échappera pas au spectacle terrible que le tueur a pris tant de soin à organiser, dans les règles de l’art… Prix Cognac, 2006."

   
   
   Avant d’obtenir le prix Goncourt 2013 pour "Au revoir, là-haut", Pierre Lemaître a écrit de nombreux policiers dont la série où apparaît l’inspecteur Camille Verhoeven, policier atypique atteint de nanisme.
   
   "… Louis avait dit : "Ca ne ressemble à rien que je connaisse…" Les paroles de son adjoint font une forte impression à Camille car des meurtres ils en ont vu de
si horribles qu’il ne peut imaginer qu’il puisse y avoir pire! Et pourtant, un tel carnage dépasse l’imagination! Deux corps en lambeaux. Un indice insolite attire son attention, la fausse empreinte d’un doigt sur le mur qui lui rappelle aussitôt une affaire antérieure jamais résolue où la même fausse empreinte avait été apposée sur l’un des orteils de la victime. Le retour du tueur ne fait aucun doute pour Camille. Et les meurtres s’enchaînent, des meurtres élaborés selon des mises en scène particulières qui lui donnent un sentiment de déjà vu ou de déjà lu. Notre inspecteur n’est pas au bout de ses peines et il paiera le prix fort pour avoir découvert la vérité.
   
   Un polar classique sans temps morts, le jeu du chat et de la souris entre Camille et le meurtrier qui va conduire à un terrible dénouement.
   
   
   Série policière Camille Verhœven:
   
   Travail soigné

   Alex
   Les Grands Moyens
   Sacrifices
   Rosy et John
    ↓

critique par Michelle




* * *



Le roman des débuts
Note :

   Deux corps meurtris et totalement décomposés sont retrouvés en banlieue parisienne. Vu l'état de l'appartement et la sauvagerie dont a/ont fait preuve le/les meurtrier(s), la police décide de mettre les bouchées doubles (bon, avec les moyens du bord : l'austérité des effectifs déjà se fait sentir). Sauf que pour arranger le tout, d'autres meurtres passés et irrésolus présentent des similitudes avec ce double assassinat et la presse du fait divers guette la bonne information à donner, quitte à corrompre la poursuite des investigations.
   
    Ce premier roman écrit par Pierre Lemaitre est un polar bien noir, bien sanglant dont certaines scènes peuvent tellement choquer le lecteur, qu'il paraît souhaitable de sauter des lignes (ce que je n'ai pas hésité à faire). Véritable hommage littéraire aux grands classiques du genre policier tels "Le dahlia noir" de James Ellroy (lu, dévoré, comme les trois autres ouvrages qui forment avec lui le quatuor de Los Angelès) ou bien "American Psycho" de Bret Easton Ellis (l'extrait m'a suffi : je ne surmonterai pas l'épreuve d'autres descriptions sanguinaires, tout chef d’œuvre qu'il fût), "Travail soigné" déroule une enquête particulièrement éprouvante de Camille Verhoeven, commissaire de petite taille (1m45 : là, j'ai tiqué).
   
   "Travail soigné" est très bien écrit, j'entends par là qu'il est rédigé dans une langue propre, nourri de références littéraires non pompeuses et justifiées par l'intrigue. Pierre Lemaitre varie les plaisirs et les exercices de style : correspondances épistolaires, articles de journal, dialogues incisifs, narration type du roman policier. Honnêtement, pour une première œuvre, "Travail soigné" est remarquable : l'auteur a soigné ses personnages bien marqués et facilement repérables, assure une intrigue sans trop d'incohérences (même si elle mériterait un petit nettoyage à sec). Je remercie d'avance Pierre Lemaitre de m'avoir épargné la description pointilleuse de la dernière scène.
   
   Toutefois, trois détails m'ont dérangée.
   
   1) La petite taille du commissaire Camille Verhaeven ne pouvait pas lui assurer ce statut de policier. En effet, avant le 10 août 2010, les candidats aux différents concours de la Police Nationale française devaient présenter une taille supérieure ou égale à 1m60. Travail soigné fut publié en 2006 aux éditions Le Masque, bien avant le vote de cette réforme majeure.
   
   2) Camille Verhoeven semble particulièrement sourcilleux sur les détails. Or, deux suspects paraissent tellement évidents et ce, dès les cent premières pages. Le premier est évacué en raison d'un témoignage féminin peu crédible (comme si le bonheur des uns pouvait détruire les autres, même suicidaires). Occulter le second m'a paru proprement hallucinant et même, sous le prétexte abscons de scandale médiatique. Je pense que des amateurs de polar ont réagi comme moi : les arguments présentés pour dédouaner ces deux hommes me paraissent aussi fins que du papier à cigarettes. Pire : l'équipe policière complète démontre un amateurisme béant (une confiance aveugle en chacun, malgré des détails stupéfiants et précis, etc).
   
   3) Camille Verhoeven communique son adresse postale au meurtrier : déontologiquement, c'est pas terrible! (surtout quand il s'agit d'un serial killer bien fêlé).
   
   En résumé : du très bon polar hyper violent, un auteur avec une plume efficace et lyrique, une enquête qui aurait mérité un raisonnement en béton et sans faille.
   ↓

critique par Philisine Cave




* * *



Brutale erreur
Note :

   Voici un polar, un thriller, un roman noir encre à ne pas laisser entre n'importe quelles mains...
   
   J'avais été très déçue du Goncourt que Lemaitre avait reçu. Je trouve "Au revoir là-haut" très simple dans son écriture, malgré une histoire intéressante et inédite dans son genre.
   
   Une amie qui m'est très chère et qui a toujours d'excellents conseils lectures m'avait recommandé ses polars. C'est donc avec un certain niveau d'attente que j'ai entamé Travail soigné, le premier de la série Verhoeven.
   Bien plus qu'un polar, nous entrons véritablement dans un jeu de piste. Arrivé aux deux tiers du roman, l'auteur nous annonce une seconde partie. Une seconde partie? Pourquoi? Voilà de quoi décontenancer le lecteur... qu'est ce qui peut justifier de couper le récit pour aller vers un ailleurs?! Et c'est là, dans les premières phrases que nous comprenons à quel point nous nous sommes fait balader!
   
   Pendant toute l'enquête nous sommes passés à côté d'un point crucial! Le narrateur n'est pas celui que l'on imagine! Et ça change tout...
   
   L'autre point très important à souligner ici, c'est la brutalité du texte. Lemaitre signe un thriller et pas une énigme policière de première heure. Tout y est sombre, y compris le dénouement. La vie, la réalité sont complexes et dures... le texte l'est aussi. C'est pourquoi je ne conseillerais ce livre qu'aux véritables amateurs de thriller et de suspens, ceux qui n'auront pas peur d'aller au bout de l'horreur...

critique par Pauline




* * *