Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Ados: Ronde comme la lune de Mireille Disdero

Mireille Disdero
  Ados: Ma vie Océan
  Ados: Ronde comme la lune

Ados: Ronde comme la lune - Mireille Disdero

Les kilos en trop !
Note :

   Décidément, Mireille Disdero c'est mon rendez-vous secret et toujours réussi, un récit qui fait toujours écho à mon vécu, à des ressentis, des émotions passées. C'est aussi pour cela que tous les romans de Mireille savent me toucher au plus profond de mon être. J'attendais avec impatience "Ronde comme la lune", et j'en avais beaucoup d'attente car l'histoire de Saskia c'est un peu la mienne à l'adolescence, de la 4ème à la Terminale... L'histoire d'une adolescente, 15 ans, trop ronde, qui a du mal à s'accepter certes mais qui souffre de quelque chose de plus ancré qu'elle n'arrive pas réellement à déterminer. Pour compenser, pour se réconforter, pour oublier... elle mange. Son rapport à la nourriture est généreux, copieux, compulsif, maladif, compliqué.
   
   La nourriture comme un doudou, comme un pansement, comme une gourmandise... et derrière le regard scrutateur des autres, les remarques, les coups d’œil furtifs, moqueurs, le jugement... manger fait du bien. C'est un cocon. Saskia se pose comme une victime, se referme sur elle-même. Elle aime manger. C'est comme ça. Et même si elle n'aime pas son corps, ne s'accepte pas, elle est incapable de suivre un régime.
   
   Se faire violence, se contraindre à faire quelque chose... c'est destructeur, ça fait mal et ce n'est jamais bon. La solution va venir d'elle-même et Saskia va devoir trouver le déclic. "Ronde comme la lune" c'est le cheminement de cette ado, son parcours entre culpabilité et honte, mal dans ses baskets, fuyant l'amour naissant d'un garçon... car mal acceptée, comment être aimée?
   
   Ce roman a une tonalité en plus, qui m'a fait beaucoup de bien, qui m'a rappelé ma jeunesse : il est intimiste et juste. Mireille Disdero évoque des thèmes importants : le surpoids et surtout la manière dont les gens le considère, et la manière dont on assume ou pas ses rondeurs. Deux points de vue qui se heurtent, s'affrontent : celui des camarades, entre moqueries, brimades, mauvaises blagues et celui de la personne qui occupe un corps bien en chair, trahissant un malaise, laissant la porte ouverte aux méchancetés. Puis il y a le point de vue de la famille que je trouve très important et tellement vrai : par volonté protectrice, par affection... on laisse une situation qui échappe totalement à l'adolescent. Pourtant c'est clair, que seul, le jeune ne peut rien faire s'il n'est pas soutenu.
   
   Puis de manière surprenante, étonnante, Saskia va prendre conscience de son rôle grâce à une personne inattendue. La fin est super... Saskia prend confiance en elle et raconte son combat. "Ronde comme la lune"... joli roman qui marque avec subtilité les aléas de l'adolescence : l'amitié, le lycée, le harcèlement, les doutes, les espoirs, les rêves, les premiers émois. Le message est lumineux, optimiste : le surpoids n'est qu'un passage, une épreuve que l'on peut surmonter... l'essentiel est d'apprendre à se respecter.
   
   J'ai aimé aussi ce côté très contemporain et les références à la culture populaire (True Blood, Gossip Girl) qui rend le récit vivant, bien ancré dans le présent. Saskia c'était moi, à quelques différences près, mais les autres ne voyaient que le résultat : les kilos en trop! Peu importe la raison... finalement, les propos étaient les mêmes. Mireille Disdero, vous m'avez replongée dans mon adolescence, et toutes les pensées de Saskia, son attitude, son comportement ont été miennes... comme j'aurais voulu vous lire à ce moment là! Votre roman est un pansement, un roman rien que pour moi. Avec simplicité et sensibilité, vous avez tout dit... avec cette touche de poésie qui vous caractérise. Une magicienne du cœur. Merci!

critique par Laël




* * *