Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Hiver rouge de Dan Smith

Dan Smith
  Le village
  Hiver rouge

Hiver rouge - Dan Smith

Conte cruel
Note :

   Rentrée littéraire 2015
   
   Titre original : Red Winter
   
    Russie centrale. Novembre 1920. Après les années de guerre et la révolution, Nikolaï Levitsky lâche son uniforme (mais pas ses armes) et déserte, direction le petit village où habite sa famille, pour y trouver les hommes tous assassinés et les femmes et enfants disparus. Un certain Kochtcheï et ses troupes seraient les coupables, mais comme Kochtcheï est en fait un personnage de conte russe, Nikolaï n'est pas plus avancé, même s'il sait que les tchékistes sont fort capables de telle cruauté.
   
   A partir de cet instant, plus rien ne va compter pour lui que retrouver sa femme et ses fils, s'ils sont encore vivants.
   
   Il y a eu quelques bémols chez les lecteurs, c'est vrai que parfois les sensations d'être suivi reviennent trop souvent, il existe quelques redondances sur la quête de Nikolaï, lui et sa famille contre le reste du monde, mais ça fonctionne bien, je dirais que c'est de l'ouvrage à l'anglo-saxonne, comme dans ces films ou le héros survit à tout et surmonte tous les obstacles, pour qu'à la fin (mouchoirs et musique douce), happy end - ou pas.
   Mais finalement, cette aventure intemporelle d'un homme ayant ouvert les yeux sur ses activités révolutionnaires, et désormais prêt à tout pour sauver sa famille, fourmille de rebondissements, de suspense et, ma foi, je n'ai pas boudé mon plaisir.
   
    Je fais confiance à l'auteur pour les détails historiques (pas trop longuets, merci) et le remercie de ne pas avoir détaillé les scènes horribles (plutôt juste évoqués).
   
    Durant ma lecture je me suis souvent sentie hors du temps, dans un futur flou (voir "Au nord du monde" de Paul Theroux) ou au Moyen-Age (déplacement à cheval), brusquement ramenée à la réalité par l'existence d'un train et d'armes à feu; ou ailleurs, pourquoi pas au Far West, tiens, mais bientôt la Russie redevenait présente, et ces temps troublés. Je précise que cette impression (toute personnelle) m'a plutôt plu!
   
   Quant à la traduction, je signale que les différences délicates (faut croire) entre passé simple et imparfait sont parfaitement respectées, alors merci!

critique par Keisha




* * *