Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Coups de Lune de Patricia Rappeneau

Patricia Rappeneau
  Coups de Lune

Coups de Lune - Patricia Rappeneau

La face cachée des choses
Note :

    Dans un petit ouvrage précédent (Première enquête), l’auteur nous permettait de découvrir les deux personnages récurrents de ses écrits, que nous retrouvons bien entendu ici.
   
    Un double meurtre est commis qui fait les gros titres de la presse régionale. Parmi les tués, Sébastien Bayart, un nom qui interpelle Grégoire Fine. Des souvenirs surgissent. Bayart, Malocène, Dufossoy et lui, militaires en mission. Bayart a été torturé avant d’être exécuté. Le second cadavre dénudé est celui d’une jeune et jolie serbe, baby-sitter de la famille, elle aussi a "dégusté" avant de mourir ! Pourquoi ?
   
    Une erreur sur la personne, Sébastien à la place de Sérafin, nom de famille Bayart pour l’un comme pour l’autre ! Une piste à creuser, Malocène et Fine se mettent en chasse.
    Le problème est qu’un autre chasseur est passé avant eux, Sérafin est lui aussi retrouvé mort après avoir été torturé. Un second cadavre, un homme cette fois, complète le tableau.
    Quel peut être le point commun entre ces deux carnages ? Sérafin était retraité, ancien professeur de l’université des sciences "Mirande" de Dijon.
   
    Peu à peu l’enquête va prendre de l’altitude, une hauteur sidérale. En effet il semble que ces crimes soient en rapport avec des études sur le magnétisme et des expériences sur des pierres provenant de la Lune ! Le fils du professeur Sérafin Bayart, Bertrand, que la mort de son père ne trouble pas trop, donne l’adresse d’Aude Alvéra, à Auch, sœur de son père, aussi passionnée de science lunaire que son frère. Le doyen d’académie confirme la passion du défunt pour la conquête de la Lune !
   
    Maloscène et Fine entament une course contre la montre qui leur fera traverser la France et dévorer des kilomètres de routes et d’autoroutes. Un périple et un chemin pavés de mauvaises intentions et parsemés de cadavres !
    Et ces recherches semblent intéresser des tas de gens pas très bien intentionnés qui ne reculent devant rien pour s’approprier ces mystérieux et très convoités cailloux lunaires.
    Un coursier chargé de les convoyer jusqu’à un laboratoire sera lui aussi assassiné ! Il ne sera que le premier d’une longue liste de défunts… tous de morts violentes !
   
    Nathan Malocène et son acolyte Grégoire Fine (à moins que cela soit l’inverse !) sont les héros récurrents d’une série d’ouvrages écrits par Patricia Rappenau, auteur résidant en Bourgogne qui est tombée de très bonne heure dans la marmite où se distille les bons romans policiers. Un roman qui, je le reconnais, m’a un peu dépassé par son côté scientifique et lunaire, mais l’auteur nous donne malgré tout en fin d’ouvrage des clés et des liens ou articles pour aider notre compréhension.
    De la conquête de la Lune aux mystères de celles de Jupiter, de la découverte d’une bactérie lunaire aux grands noms soviétiques de la conquête spatiale, de quoi éclairer ma modeste lanterne !
   
    Une belle écriture, très agréable à lire, une découverte qui sera, je pense, suivie d’autres lectures !
   
   
    Extraits :
   
   - Nous étions des militaires. Au service de sociétés privées. Nos missions étaient des opérations de sécurité ou de récupération pour la plupart.
   
   - La liste des faits disponibles pour ouvrir une piste se limitait donc présentement à deux éléments de départ : tortures et exécutions.
   
   - On torturait les gens pour obtenir des informations. On les exécutait quand on les avait obtenues. Je menais des enquêtes depuis assez longtemps pour savoir cela. Quelque chose ne collait donc pas.
   
   - Et surtout, qu'avait-il obtenu dans cette maison qui contrairement à celle de l'ex-militaire, n'avait pas été mise sens dessus dessous ?
   
   - Rien de pire qu'un flic qui s'acharne sur un autre. Surtout quand ce flic était un militaire...
   Dénoncé par une caméra de surveillance, il avait été arrêté moins de quatre heures plus tard, retrouvé inanimé dans sa voiture après avoir échangé son butin contre une dose.
   
   - Interloqué, je croisais le regard de Fine, et je compris qu'avec cette enquête, nous avancions finalement au-devant d'un sacré merdier.
   
   - En tout cas, c'est bien la première fois que deux de mes futurs clients se font assassiner !

critique par Eireann Yvon




* * *